Fauteuil roulant photo d'illustration

Handicap : « une réponse accompagnée pour tous »

Fauteuil roulant photo d'illustrationCe mardi 10 novembre 2015, à Paris, Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion auprès de Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a réuni les représentants des 23 départements pionniers (dont la Côte-d’Or) qui se sont engagés pour déployer le projet « une réponse accompagnée pour tous ». Dans un communiqué de presse, François SAUVADET, député et président du Conseil départemental se réjouit du lancement de cette expérimentation en Côte-d’Or.

 

« Le Conseil départemental de la Côte-d’Or s’engage aujourd’hui, aux côtés de vingt-deux autres départements volontaires, dans la démarche expérimentale « une réponse accompagnée pour tous » qui vise à proposer aux personnes en situation de handicap des solutions adaptées à chacun.

Alors que le problème du manque de places en établissement demeure source d’inquiétudes et de difficultés au quotidien pour les familles concernées, le Département a le devoir de mettre en œuvre tout ce qui est en son pouvoir pour répondre le plus finement possible à leurs attentes.

Ainsi, nous construirons, en concertation avec les autres acteurs du handicap (Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), Caisse Nationale de Solidarité pour l’autonomie…) un plan d'accompagnement global pour chaque personne handicapée défini en accord avec la personne concernée.

Parallèlement, pour fluidifier et optimiser la gestion des places disponibles en établissement, le Conseil Départemental et la MDPH travaillent à la mise en place d’un logiciel de suivi qui sera mis en place dans les prochaines semaines. Son développement s’est fait en étroite concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur : Agence Régionale de Santé, Conseil départemental, établissements d’accueil, autres MDPH de Bourgogne… Ce logiciel sera accessible à tous : l’usager et sa famille, les établissements et les professionnels du secteur chargé du placement (ARS, MDPH, Conseil départemental…).

Avec ces actions innovantes, nous répondons activement à une obligation morale et politique : veiller à ce que nos concitoyens les plus fragiles soient traités avec la plus grande attention. C’est à l’aune de ce critère fondamental que l’on peut évaluer la qualité du vivre-ensemble dans notre société. »

François SAUVADET

handicap Conseil départemental François Sauvadet