Deux-roues motorisés : le gilet jaune obligatoire

À partir du 1er janvier 2016, les motards devront détenir sur eux ou dans un rangement de leur véhicule un gilet de sécurité.

Désormais, les conducteurs de deux-roues motorisés qui s'arrêtent en urgence en raison par exemple d'une panne, devront obligatoirement revêtir un gilet de sécurité homologué avec un marquage CE apposé sur celui-ci, comme c'est déjà le cas pour les automobilistes.

Le respect de cette obligation pourra être contrôlé par les forces de l’ordre et sanctionné par une amende en cas de non-détention ou de non-port. Le fait de ne pas disposer d’un gilet de haute visibilité sera puni d’une amende de 1ère classe 11 €. Elle passera à 135 € en cas de non-port dans les situations d’urgence.

La mesure avait été présentée le 26 janvier dernier par Bernard CAZENEUVE, le ministre de l’Intérieur, en réaction à l’augmentation du nombre de victimes de la route.

Pour rappel : les cyclistes roulant de nuit hors agglomération ou de jour par mauvaises conditions de visibilité doivent porter sur eux ce même gilet de sécurité fluorescent.

Pour la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), cette mesure restera sans effet sur la sécurité routière puisque la proportion de blessés chez les conducteurs de deux-roues se faisant accrocher alors qu’ils sont en panne sur le bord de la route est extrêmement faible par rapport à l’ensemble des blessés à moto.

La Fédération craint au contraire que cette nouvelle obligation mette davantage le motard en danger lorsqu’il devra, sur le bas-côté de la route, descendre de son véhicule et soulever la selle pour saisir son gilet.

En savoir plus :

sécurité routière motards