Bons plans ter

Bons plans TER : vraiment ?

A partir de jeudi 20 octobre, la région Bourgogne-Franche-Comté vous propose « les bons plans TER » pour voyager moins cher : vraiment ? Pas sûr...

Vendredi 14 octobre dernier, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a voté des petits prix promotionnels pour inciter les usagers à emprunter les TER. L'exécutif du conseil régional a présenté cette nouveauté comme une simplification de la tarification du TER.

Ainsi à partir de ce jeudi 20 octobre 2016, sans carte ni abonnement, vous pourrez acheter les bons plans TER vendus toute l'année en nombre limité au tarif de 2€, 5€ ou 12€ suivant trois tranches kilométriques :

de 0 à 35 km : 2€

de 36 à 109 km : 5€

au-delà de 109 km : 12€

Ils sont valables pour des parcours simples, en 2ème classe uniquement et non cumulable avec une autre réduction.

Sur la page web promotionnelle dédiée, il est indiqué “A vous Paris ou la découverte de votre région à moindre coût”. Pas sûr :

Cette nouvelle tarification est inspirée des bons plans TERRIBLES jusque là pratiqués en Franche-Comté, formule qui était cependant plus avantageuse (5€ quelque soit la distance parcourue). De même elle remplacera les forfaits petits prix Dijon-Paris-Dijon du samedi proposé à 20€  et le tarif Samedi malin (1,80 € par tranche de 20 km) pratiqués jusque là en Bourgogne.

Lors de la séance, la conseillère régionale d’opposition, membre du groupe Union des républicains de la droite et du centre, Emmanuelle COINT, calculant la différence de coût avec le tarif normal sur le parcours Dijon-Seurre (où elle réside) n’a d’ailleurs pas paru trouver cette nouveauté très pertinente.

Il faut également préciser au passage, que les usagers qui viennent d’acheter ou de renouveler leur carte Bourgogne Liberté à 34€ en sont pour leurs frais.

En outre, ces petits prix exclusivement disponibles sur internet ne cachent-t’ils pas la possibilité de fermer de plus en plus de guichets dans les gares et d’accentuer ainsi la désertification de nos territoires ruraux ?

Toujours sur la page web promotionnelle dédiée, le slogan « Et ça, ce n’est pas du BLABLA ! » ne dévoilerait-il pas la véritable cible de ces « petits prix » : le co-voiturage et plus particulièrement le site blablacar ?

conseil régional mobilité TER SNCF Transports