Gendarmerie par nuclear information service cc by nc nd 2 0

Cartons rouges ce Week-end sur les routes de Côte-d’Or

Surcharge, défaut de permis, excès de vitesse, conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants...

Les gendarmes de Côte-d'Or, que ce soit sur autoroute ou sur les routes, ont eu à constater des comportements de certains automobilistes mettant nettement en danger les autres usagers alors même que la circulation était particulièrement dense.

Sur les autoroutes

Le peloton autoroutier de Beaune a constaté plusieurs grands excès de vitesse (dépassement de + de 50 km/h de la limitation) dont un jeune conducteur contrôlé à 180 km/h au lieu de 110 km/h. Ce conducteur était de surcroît positif au cannabis.

Par ailleurs, les gendarmes ont contrôlé un bus et une remorque à destination du Maroc. Malgré la présence à bord de seulement 5 personnes, le bus affichait une surcharge d’une tonne et la remorque était en surcharge d’1,300 T. D’autre part, le conducteur ne possédait pas la bonne catégorie de permis de conduire pour un tel ensemble. Ce cumul d’infractions a conduit les gendarmes à faire payer la somme de 2.130 euros d’amende. Le surplus de chargement a été chargé dans des véhicules de location avant que tout le monde puisse reprendre la route.

Sur les routes

Dans la nuit de samedi à dimanche, trois dépistages d’alcoolémie se sont révélés positif (les taux d’alcool allant de 0,25 mg/l à 1,08 mg/l d’air expiré). En outre, un conducteur a également été contrôlé positif aux stupéfiants. Lors de ces contrôles de la nuit, les gendarmes ont également constaté un défaut de permis de conduire, un défaut d’assurance, un non port de ceinture de sécurité et un non port de casque.

Dimanche, sur la D 906 à Rouvray, un conducteur circulant à 154 km/h présentait également un taux d’alcool de 0,32 mg/l. Enfin sur la brigade motorisée de Châtillon-sur-Seine a contrôlé un jeune conducteur à 139 km/h au lieu de 80 km/h.

Tous les conducteurs contrôlés en alcoolémie délictuelle (supérieure ou égale à 0,40 mg/l), positif aux stupéfiants, ou contrôlé à plus de 40 km/h de la vitesse autorisée ont fait l’objet d’une rétention immédiate du permis de conduire et seront poursuivis devant le tribunal correctionnel.

Crédit photo : Image d'illustration par Nuclear Information Service (CC BY-NC-ND 2.0)

sécurité routière gendarmerie vitesse alcool stupéfiants