Détection des stupéfiants au lycée agricole de la Barotte.

Ce mardi 12 janvier en fin de matinée, les gendarmes de Châtillon-sur-Seine sont intervenus au lycée agricole de La Barotte.

Les gendarmes de la brigade de gendarmerie de Châtillon-sur-Seine accompagnés de l'équipe cynophile du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Montbard sont intervenus au lycée agricole de La Barotte, afin de procéder, à la demande du chef d’établissement, M. Jean-Philippe Lachaize, afin d'effectuer un contrôle de stupéfiants.

Le chien, spécialisé en recherche de stupéfiants, est passé auprès d’une grande partie des lycéens pour repérer d’éventuels consommateurs. Au final, le chien a marqué une dizaine d’élèves, dont 4 en possession de petites quantités de résine de cannabis.

Cette intervention a été effectuée, avant tout dans un objectif de prévention, et non de répression. Ce type d’opération se veut d’abord très dissuasif pour une grande partie des élèves, et c’était bien là l’objectif recherché.

Les élèves repérés ont ensuite été entendus par les services de la gendarmerie. Des sanctions seront aussi prises en interne au sein de du lycée agricole.

Cette manœuvre de gendarmerie fait écho à une étude récemment publiée par la Direction de l’Évaluation, de la Performance et de la Prospective (DEPP) montrant des chiffres inquiétants en matière de consommation de produits stupéfiants par les lycéens.

« En conduisant une opération comme celle-ci, nous pensons contribuer à notre niveau à la prévention nécessaire pour nos élèves. Ni la gendarmerie, ni établissement n’avaient pour objectif de faire un chiffre ce jour-là », déclarait M. Lachaize. « Aucun établissement scolaire ne peut se dire épargné par ce phénomène, car cela concerne toutes les couches de la société, des plus aisées au plus modestes » ajoute-t-il.

Sur cette opération, la collaboration entre le lycée agricole, et la gendarmerie de Châtillon-sur-Seine, commandé par le lieutenant Chambiet, a été exemplaire.

gendarmerie drogue lycée La Barotte