Inauguration pole scolaire claude levi 1

17 communes du châtillonnais construisent l’école du XXIème siècle

Les 90 élèves du SIVOM de Recey-sur-Ource et leurs enseignants ont fait leur rentrée des classes dans un bâtiment flambant neuf : Le pôle scolaire Claude LÉVI-STRAUSS. Une école numérique et connectée dans un bâtiment moderne répondant aux normes d'économie d'énergie pour faire un lieu fédérateur et vivant.

Ne pas voir l'école disparaître

Le 26 août dernier le pôle scolaire Claude LÉVI-STRAUSS était inauguré après seulement cinq mois de travaux et 1 million 200 000 € d'investissements par le SIVOM et ses partenaires (Etat, Conseil Départemental, Conseil Régional, Europe) pour la partie scolaire.

Parallèlement, un Espace périscolaire composé d’une cantine, d’un office et d’une salle périscolaire a été construit par la Communauté de communes qui dispose de la compétence périscolaire.

Le SIVOM de Recy-sur-Ource regroupe 19 communes du Pays Châtillonnais comptant 2 200 habitants. Les enfants de 17 des 19 communes étaient jusqu’alors scolarisés à l’école communale de Recey-sur-Ource gérée par la commune. Devant la vétusté des bâtiments, les élus du SIVOM ont décidé d’agir afin de ne pas voir disparaitre l’école et ont demandé le transfert de la compétence «Affaires scolaires».

Cinq mois de travaux : un temps record

L’engagement de tous : services de l’Etat, maître d’oeuvre, entreprises, a permis de réaliser cette construction dans un temps record.

Par arrêté préfectoral, au terme de la procédure habituelle, le SIVOM s’est vu confié cette compétence le 4 août 2015, permettant ainsi de démarrer l’opération de construction du pôle scolaire.

Afin de répondre à l’urgence de la situation, les élus du SIVOM ont fait le choix de la construction modulaire. A l’issue de l’appel d’offres, l’entreprise COUGNAUD CONSTRUCTION, leader de la construction modulaire industrialisée a été retenue.

Le 14 mars 2016 avait lieu dans ce qui était un champ, le « premier coup de pelle ». Le 1er juin 2016, le grutage des premiers modules était réalisé sur place, après une phase de construction en usine. 42 modules ont ainsi été grutés pour réaliser ce pôle scolaire. Impressionnant par la rapidité, la qualité et la précision des ouvrages exécutés, il n’aura fallu que deux mois et demi entre la mise en place du premier module et la livraison bâtiment terminé.

Un bâtiment moderne et économe en énergie

Respectant la norme RT2012, avec une isolation de toiture et de façade par panneaux de laine de roche, le bâtiment est également exposé de façon à profiter au maximum de la lumière naturelle et ainsi limiter la consommation d’énergie.

Les salles sont équipées d’un dispositif permettant de réguler la luminosité à 1200 luxs en permanence et en tout point de la salle pour un meilleur confort des usagers.

Par ailleurs, avec un résultat du test d’étanchéité à l’air de 0.70 m3/h.m2, largement en dessous de la norme de 1.70 m3/h.m2, les perspectives d’économie d’énergie sont avérées.

Une école connectée

Aujourd’hui, les outils numériques ont investi la sphère éducative. Afin que les élèves de notre territoire bénéficient des opportunités qu’offre le numérique dans l’apprentissage scolaire, le pôle scolaire Claude Lévi-Strauss a été dôté d’équipements performants :

l’installation d’un réseau Très Haut Débit dans tout le bâtiment de 45 mégabits/s ;

d’une classe mobile de 20 postes équipés des logiciels pédagogiques et d’un écran interactif mobile de dernière génération SPEECHI Touch 75’

Une école, c’est plus qu’un bâtiment

c’est un lieu d’apprentissage, de jeu, de découvertes et d’ouverture sur le monde

c’est en hommage à (la) curiosité, (au) tempérament hors-normes et (au) regard acéré de Claude Lévi-Strauss que nous avons souhaité baptiser ainsi le Pôle scolaire (...) Je forme le voeu que ce nouvel espace puisse permettre aux enfants de développer le goût d’apprendre, le goût de découvrir l’autre et ses différences, le goût de développer un esprit critique et libre, sous le regard de ce grand homme.

a exprimé le président du SIVOM, Laurent SCHEMBRI, le 26 août 2016 à l’occasion de l’inauguration avant de remercier Mme Monique Lévi-Strauss, d’avoir accepté spontanément la proposition du SIVOM et de s’être intéressée au projet.

Pourquoi « Claude LÉVI-STRAUSS » ?

Célèbre anthropologue et ethnologue, membre de l’Académie Française, Claude LÉVI-STRAUSS a exercé une influence majeure à l’échelle internationale sur les sciences humaines et sociales au XXème siècle. Il est devenu l’une des figures fondatrices du structuralisme.

Très attaché au Châtillonnais, il avait une propriété à Lignerolles depuis la fin des années cinquante, propriété où réside toujours sa famille.

Il est inhumé à Lignerolles, commune dont les enfants sont scolarisés au pôle scolaire.

C’est donc tout naturellement, que le choix de baptiser cette école du nom de ce grand intellectuel a été validé par les élus.

L'école, un lieu fédérateur et vivant

Attendue par tous, l’école mobilise tout un territoire. Tout au long du projet, la population s’est intéressée de près à l’évolution du chantier.

Avec l’installation du mobilier neuf et le déménagement, ce sont plus de 30 bénévoles : élus, parents, grands-parents, habitants, qui se sont mobilisés pour manutentionner, installer les 100 m3 de mobilier neuf et déménager les très nombreux cartons des anciennes salles de classes.

«Il faut tout un village pour élever un enfant» dit le proverbe africain, ici à Recey-sur-Ource, ce sont dix-sept villages et leurs habitants qui se sont unis pour permettre aux enfants d’apprendre et grandir dans les meilleures conditions !

Les NAP (Nouvelles Activités Péri-Educatives) évoluent

Mises en place par le SIVOM depuis deux ans dans le cadre de l’application de la réforme des rythmes scolaires, les NAP ont été voulues et organisées comme étant de vrais temps d’apprentissage et de découvertes pour les enfants, et non comme une simple garderie.

Le PEDT (Projet Educatif de Territoire) a d’ailleurs été l’un des premiers signés en Haute Côte-d’Or en 2014 et le premier à être labellisé par la CAF en Pays Châtillonnais.

Profitant de l’opportunité du nouvel emplacement du pôle scolaire, cette année, le thème conducteur de ces activités sera : Le verger de la découverte.

Près de 3 000 m2 seront consacrés à la plantation d’un verger conservatoire, de haies mellifères, de potager hors-sols et de semis de plein champs. En atlier informatique, les enfants éditeront «la Gazette des TAP’Ageurs», créeront la signalétique du verger, etc... En atelier céramique et travaux manuels, les nichoirs à oiseaux et les hôtels à insectes seront construits. Accompagné par des spécialistes des vergers, ce projet viendra s’insérer dans l’environnement quotidien des enfants.

Crédit photo : Twitter François SAUVADET

21290 Recey-sur-Ource