Loi travail faible mobilisation pour les reformistes

Loi Travail : faible mobilisation pour les « réformistes »

La CFDT, le CFE-CGC, la CFTC et l'UNSA organisaient ce samedi des rassemblements à Dijon comme dans toute la France pour protester contre la loi travail El KHOMRI.

Contrairement à la CGT, FO, FSU, Solidaires et l'Unef, la CFDT qui manifestaient ce mardi 9 mars, les syndicats dits « réformistes » (CFE-CGC, CFTC, UNSA et la FAGE) protestaient contre la loi travail El Khomri, ne réclament pas le retrait pur et simple du texte mais son aménagement.

Trois jours après la manifestation du 9 mars qui a rassemblé à Dijon plus de 2.000 personnes à l'appel des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires et d'organisations étudiantes dont l'Unef, les syndicats dits « réformistes »ont rassemblé qu’une poignée de militants.

Malgré cette faible mobilisation enregistrée partout en France, ils ont affiché samedi leur

détermination à obtenir des concessions, sous peine d'accentuer la mobilisation contre le projet voire rejoindre la manifestation prévue le 31 mars prochain.

El KHOMRI Loi travail UNSA FAGE CFTC CFE-CGC CFDT