Bus1 1060x704

La CIMADE s’exprime au sujet de l’accueil des réfugiés de Calais

Alors que l’évacuation de la jungle a débuté ce lundi au petit matin et devrait se terminer ce mercredi soir après une nuit agitée par des incendies, et que la Côte-d’Or devrait accueillir 130 réfugiés qui trouveront refuge dans trois CAO installés, ou en cours d’installation, sur les communes d'Athée, Chevigny-Saint-Sauveur et Dijon, nous avons interrogé Françoise DUGUET, bénévole de la CIMADE au sujet de cette actualité.

- Que pensez-vous du démantèlement de la jungle de Calais entrepris par le Gouvernement cette semaine ?

Toute amélioration de la situation humanitaire et la mise à l’abri des personnes migrantes amenées à survivre dans des bidonvilles vont dans le bon sens

- Pensez-vous que la répartition des demandeurs d'asile sur l'ensemble du territoire soit une bonne chose ?

La répartition dans des centres d’accueil de petite taille sur l’ensemble du territoire peut permettre en théorie un accompagnement plus adapté. Toutefois l’amélioration de la situation humanitaire et la mise à l’abri ne doivent pas se faire au détriment de la dignité et du respect des droits des personnes migrantes concernées

- Que pensez-vous des mobilisations locales contre l’installation de CAO comme nous avons pu le voir par exemple à Fauverney ?

Nous déplorons qu’un certain nombre de mobilisations anti migrants voient le jour dans les territoires mettant à mal la cohésion sociale et les conditions d’accueil des personnes

- A Dijon, l'opposition municipale réclame plus de transparence dans l'accueil des migrants sur l'agglomération : ne trouvez-vous pas que l'acceptation par la population passe justement par une meilleure information pour faire tomber les peurs ?

IL est important que la Cimade puisse se mobiliser avec d’autres associations pour tenter de contrecarrer les initiatives de repli et contribuer à l’acceptation et à l’accueil des personnes placées en CAO ; c’est tout le travail de sensibilisation que nous menons déjà et qu’il s’agirait d’amplifier. Le festival Migrant scène qui débutera mi novembre et dont le thème est « d’ici et d’ailleurs : ensemble » nous offrira une occasion supplémentaire de le faire.

Crédit photo : Ministère de l'intérieur - Tous droits réservés.

MIGRANT'SCENE demandeurs d'asile réfugiés migrants Françoise DUGUET CIMADE immigration