DIVIA : Fin de la gratuité pour les demandeurs d’emploi

DIVIA : Fin de la gratuité pour les demandeurs d’emploi

DIVIA : Fin de la gratuité pour les demandeurs d’emploiLors du dernier Conseil Communautaire du Grand-Dijon, André GERVAIS a fait voter la fin de la gratuité des transports pour les demandeurs d'emploi, et la création d'un tarif "étudiant" qui ne bénéficiera qu'à une minorité. Mécontentement de l'association "Au fil des Réseaux".

 

Ça faisait plusieurs mois que l’ancien membre du Parti communiste français, André GERVAIS, opposait le tarif réclamé par les étudiants à la gratuité dont bénéficie les demandeurs d’emploi. Il a fini par mettre ses menaces à exécution lors du conseil communautaire de ce jeudi en créant un tarif “demandeur d’emploi” seulement disponible aux bénéficiaires de la CMU ce qui pénalise, une fois de plus les ménages, dont seulement l'un des membres est privé d'emploi. Cette mesure entrera en vigueur en mai prochain.

Du côté du tarif étudiant, le compte n’y est pas non plus. En effet, les critères retenus pour l’obtention du tarif “étudiant” font qu’au mieux, 3.000 jeunes, selon l’association étudiante Génération Campus, seront concernés.

Dans le même temps, Laurent BOURGUIGNAT dénonçait les 7.000 euros dépensés pour la décoration de la rame COP21 du tram.

Nouvel exemple d'argent public gaspillé à Dijon = le pelliculage du tramway aux couleurs de la COP21 (7.000 euros/rame).

Posté par Laurent Bourguignat sur vendredi 18 décembre 2015

Lors des dernières élections municipales de 2014, les anciens collègues communistes d'André GERVAIS, réunis au sein du Front de Gauche, avaient prévus dans leurs mesures, la gratuité pour tous des transports en commun.

Communiqué de presse : Déconvenue sur les nouveaux tarifs Divia

« Alors qu’il y a quelques jours, nous étions nombreux à nous féliciter de la décision du Grand Dijon de faire voter des nouveaux tarifs étudiants, le texte voté en Conseil Communautaire nous laisse un goût amer. En d’autres termes, si les discours officiels faisaient état d’une hausse généralisée du pass « demandeur d’emploi » (sous-entendu pour tout les chômeurs) de 0 à 6€, et d’une baisse généralisée des tarifs pour tout les moins de 25 ans boursiers, il se trouve qu’il n’en est rien.

Pour les demandeurs d’emploi, il faudra être bénéficiaire de la CMU ! Ce qui fera baisser drastiquement le nombre de bénéficiaires. Peu de chômeurs sont concernés par la CMU.

Pour les étudiants, c’est encore pire : il faudra être bénéficiaire d’une bourse à échelon 6 ou 7, soit plus de 500€ par mois. Ce qui signifie qu’au mieux, 3000 jeunes, selon l’association étudiante Génération Campus, seront concernés.

Pour l’association Au fil des réseaux, c’est purement inacceptable. C’est un retour en arrière majeur sur les tarifs sociaux de Divia. Nous sommes stupéfaits de constater que le Grand Dijon ne prend pas plus en compte la problématique de la précarité, malgré un chômage toujours en hausse, et une précarisation des étudiants qui ne se résout pas. »

 

Fabien SOREZ
Association Au fil des réseaux

André Gervais au fil des réseaux Laurent Bourguignat transports urbains Grand Dijon divia mobilité