Une premiere session du conseil regional perturbee par le front national

Une première session du Conseil régional perturbée par le Front National

La première véritable session plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a été particulièrement animée par le Front National qui a obligé la Présidente Marie-Guite DUFAY à prononcer deux suspensions de séances. Résultat, une session qui a duré onze heures.

Les élus du Front National ont fait le buzz une première fois en brandissant des pancartes introduites “sous le manteau” rappelant François SAUVADET à ses engagements de campagne de démissionner de son mandat de député. Par la suite, ils ont systématiquement pris la parole dans de longues interventions parfois débordant du sujet du rapport étudié.

Après onze heures de débats, l’assemblée régionale a adopté un plan d’urgence pour l’emploi prévoyant 12.000 places de formation supplémentaires, un plan d’action régional pour l’agriculture avec, notamment, un objectif de 50% de produits locaux et/ou bio dans les lycées. En outre elle a discuté des orientations de son budget qui sera voté en avril prochain et a fait le voeu de nommer la nouvelle grande région simplement Bourgogne-Franche-Comté, un voeu transmis au gouvernement qui a la responsabilité de statuer définitivement.

Pour clôturer la séance, Marie-Guite DUFAY a fait le voeu que les prochaines séances donnent une meilleure image de la politique. Gilles PLATRET, maire de Chalon-sur-Saône, a, quant à lui, souhaité la mise en place rapide d’un règlement intérieur “sévère” avec éventuellement des sanctions financières

Nous reviendrons plus amplement, dans les prochains jours, sur les divers dossiers débattus.

conseil régional FN Front national