Reunion soutien alain juppe dijon primaires de la droite 2016

Réunion de soutien à Alain JUPPÉ

A quelques jours des primaires de la droite et du centre, Laurent BOURGUIGNAT organisait ce mardi soir à Dijon, une réunion de soutien à Alain JUPPÉ.

Alors que les primaires de la droite se déroulent les 20 et 27 novembre prochains et que la campagne continue à l'échelle nationale, les comités locaux animent différentes réunions publiques. Ce mardi soir à l'Hôtel Mercure de Dijon, c'est Laurent BOURGUIGNAT, animateur du Comité départemental de soutien à Alain JUPPÉ qui organisait une réunion à laquelle ont assisté quelques dizaines de personnes dont plusieurs élus et militants de la Côte d'Or. Il était également possible de suivre la réunion en direct via les réseaux sociaux.

Laurent BOURGUIGNAT a introduit la séance en insistant sur le fait que tous les français pourront voter, une chose saine d'après lui puisque le vainqueur de la primaire aura ainsi de fortes chances d'être élu Président de la République : les partisans de l'alternance doivent alors pouvoir s'exprimer. L'homme a loué à son favori un certain nombre de qualité : sa stature présidentielle, son expérience et son recul, sa capacité à rassembler à droite, au centre et « aux déçus du hollandisme », on se garde ainsi de parler d'un électorat de gauche, préférant évoquer l'ouverture vers ceux qui avaient pu accorder leur confiance à François HOLLANDE. Plus que l'homme, il vante aussi l'équipe d'Alain JUPPÉ, constituée d'élus locaux « de terrain » et « confrontés aux réalités ».

Trois élus sont intervenus : d'abord Vincent DANCOURT, Maire de Genlis et conseiller départemental de la Côte d'or, qui a porté son choix sur Alain JUPPÉ « le seul candidat qui ne dénigre pas les autres ». Pour lui, l'appel au vote n'est pas à prendre à la légère : l'histoire montre que rien n'est joué et le vainqueur doit avoir le plus de légitimité possible, concluant « vive la France, vive Alain Juppé ».

Pour Sébastien MARTIN, président du Grand Chalon et 1er vice-président du conseil départemental de la Saône et Loire, cette famille politique gagne toujours dans le rassemblement -même très large- et perd quand elle est divisée et refermée sur elle-même. Il souhaite un président de la république soutenu par la majorité et respecté par la minorité. Il a pris soin par ailleurs de prendre des distances avec le Front National : « plutôt que de courir après », évoquant d'autres candidats à la primaire soupçonnés de lorgner sur l'électorat frontiste « il faut régler les problèmes des français qui se tournent vers lui  » et « qui n'en peuvent plus des discours ». Il conclut sur la nécessité d'un vote ouvert aux valeurs républicaines de la droite et du centre, soulignant l'importance de la présence de cet adjectif : ce sont les valeurs de la république qu'il faut avant tout soutenir pour voter.

Enfin, intervint Anne-Catherine LOISIER, Sénatrice de la Côte d'or et Maire de Saulieu, qui précisa que sur le projet elle n'était « pas d'accord sur tout » mais souhaitait « ouvrir le débat ». La sénatrice centriste loua également les qualités du candidat : capable de faire face à l'imprévisible avec sa sérénité et son expérience, le respect de la parole, le pragmatisme, le caractère et l'humanité. La sénatrice souligna l'importance de l'unicité du mandat qui impliquera des réformes ambitieuses, pour lequel il ne faut pas subir l'influence de « l'épée de Damoclès de la réélection ». Un président de la république, c'est d'après elle, « un homme, un peuple et un contexte », elle resta dans cet esprit dans sa conclusion : « en France, on dit toujours qu'on a besoin d'un homme providentiel, eh bien je crois que c'est Alain JUPPÉ ».

Les intervenants ont aussi évoqué le projet, même s'ils estiment que dans l'ensemble, qu'il est dans les grandes lignes partagé par l'ensemble des candidats. Le thème sur lequel insiste chaque soutien, étant l'éducation, « la mère des réformes », en s'attaquant à l'échec scolaire et l’illettrisme pour Laurent BOURGUIGNAT ; il faut « mettre le paquet sur les jeunes  » pour Vincent DANCOURT ; « résoudre le problème d'un système de formation et d'orientation inadapté  » pour Sébastien MARTIN. Anne-Catherine LOISIER revendique, quant à elle, un lien plus fort entre les enseignants, établissements scolaires et le milieu professionnel. D'autres sujets ont été abordés comme l'Europe (dont le drapeau était également présent dans la pièce au sein des drapeaux tricolores), la réforme du temps de travail et du code du travail, des énergies...

Dans le même temps, Eric CIOTTI, député Les Républicains, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes et secrétaire général adjoint aux fédérations du parti, animait une réunion de soutien à Nicolas SARKOZY à Beaune.

Plus d'infos

Site officiel d'Alain JUPPÉ : Alain JUPPÉ pour la France

Site de la primaire de la droite et du centre : www.primaire2016.org

Crédit photo : Facebook Laurent BOURGUIGNAT - Tous droits réservés

Dijon 21000 Anne-Catherine Loisier Vincent dancourt Laurent Bourguignat Alain JUPPE présidentielles primaires