Ludovic rochette 1

Ludovic ROCHETTE ne briguera pas le mandat de député

Ludovic ROCHETTE annonce dans un communiqué de presse qu’il ne sera pas candidat aux prochaines législatives. Par contre, pourquoi pas aux prochaines municipales...

A la veille du bureau politique de Les Républicains qui devrait se prononcer sur les investitures dans les 5 circonscriptions de la Côte-d’Or, le maire de Brogon, Ludovic ROCHETTE annonce dans un communiqué de presse qu’il préfère privilégier ses mandats actuels par respect pour les électeurs qui lui ont fait confiance : « (...) les électeurs reprochent les aventures personnelles ou encore les trajectoires quasi-professionnelles de certains élus. Ils nous demandent de nous consacrer entièrement aux mandats qu'ils nous ont confiés. En ce sens, nous leur devons l'exemplarité », et que par conséquent, il ne sera pas candidat sur la première circonscription de la Côte-d’Or.

Si certains observateurs avaient vu un peu rapidement partir Laurent GRANDGUILLAUME pour d’autres horizons du côté de Paris ou de la Normandie, celui-ci devrait bien être candidat à sa succession sur cette circonscription. Entre François-Xavier DUGOURD, Bernard DEPIERRE, ou autres, quel candidat le bureau politique de Les Républicains choisira-t’il de positionner pour reconquérir cette circonscription ? Ludovic ROCHETTE prévient : « Cette circonscription, comme les autres, ne sera gagnée qu'avec la volonté de tous les acteurs d'œuvrer par des actes pour l'union, au delà des déclarations traditionnelles ».

Pour la seconde circonscription, Rémi DELATTE devrait être candidat à sa succession ainsi qu’Alain SUGUENOT pour la cinquième. La quatrième devrait être réservée à l’UDI, mais François SAUVADET, fidèle à son engagement de campagne pour les régionales devrait y installer la maire de Montbard, Laurence PORTE. Reste le cas de la troisième, une circonscription très difficile pour la droite.

 

Les élections municipales de 2020 en perspectives

Dans son communiqué de presse, Ludovic ROCHETTE se projette dans l’avenir et plus particulièrement sur les élections municipales de 2020 pour lesquelles il imagine une liste d’union : « Ma position s'inscrit dans cette recherche de cohésion qui sera, elle aussi, indispensable pour élaborer un vrai projet à proposer aux dijonnais et aux dijonnaises en 2020 ».

Ludovic ROCHETTE