Taxi (photo d'illustration)

Laurent GRANDGUILLAUME “démineur” du conflit des taxis

Manuel VALLS a confié au député PS de Côte-d’Or le soin d'établir une médiation entre les taxis et les VTC.

Les relations entre les artisans taxi et les exploitants de Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC) est encadré depuis octobre 2014 par la loi THÉVENOUD après une première crise éclatée début 2014.

Deux ans après la première crise, les chauffeurs de taxi se font à nouveau entendre par milliers depuis mardi matin, à Paris comme en province. Ils sont mobilisés contre ce qu'ils estiment être des dérives des VTC accusés de ne pas respecter la loi. Les taxis réclament notamment une compensation à la baisse d'activité et la chute des prix des licences, dues selon eux à la concurrence de VTC qui cassent les prix.

Tout comme Jean-Marc AYRAULT, premier ministre en 2014, qui avait nommé  comme médiateur le député de Saône-et-Loire Thomas THEVENOUD, Manuel VALLS vient de désigner un nouveau bourguignon en la personne du député de côte d'Or, Laurent GRANDGUILLAUME pour « déminer » à nouveau le conflit entre les taxis et les VTC.

Si Laurent GRANDGUILLAUME est considéré comme un novice en matière de transports, il est un bon connaisseur de l'entreprise et du monde économique.

En 2013, Jean-Marc AYRAULT, lui avait confié une mission de médiation dans le dossier dit des « poussins », qui avait débouché sur l'adoption dans la loi Pinel de mesures maintenant le statut d'auto-entrepreneur.

Membre de la Commission des finances, il avait aussi été nommé en juin 2014 co-président du conseil de simplification pour les entreprises, avec l'entrepreneur Guillaume POITRINAL.

Il est également l’auteur d’une « proposition de loi d'expérimentation territoriale visant à résorber le chômage de longue durée » adoptée à l’unanimité par les députés en décembre dernier et à la quasi-unanimité par les sénateurs le 13 janvier dernier.

VTC taxis Autoentrepreneurs Artisans Laurent Grandguillaume