Session budgetaire Conseil Départemental de la Côte-d'Or

François de la ville v/s François des champs

François des champs à François de la ville « chaque euro dépensé sera un euro utile pour les Côtes-d’Oriens ».

 

Jeudi et vendredi dernier, le Conseil départemental de la Côte-d’Or était réuni en session budgétaire pour voter son budget de 572 millions d’euros. L’ombre des élections régionales et la montée du Front National n’ont cessés de planer sur les débats. Mais vu l’attitude de certains élus on a du mal à penser qu’ils aient véritablement entendu le message des électeurs.

François REBSAMEN, maire de Dijon, Président de la communauté urbaine s’est invité dans les débats par un tweet dans lequel il accusait François SAUVADET, président du Conseil départemental de vouloir faire payer aux dijonnais sa défaite électorale aux élections régionales alors que ce dernier indiquait qu’il participera au financement des projets ayant un intérêt pour le département. Ainsi, François SAUVADET a déclaré : « La tribune du DFCO ne constitue pas un projet d'intérêt départemental ». Et d’ajouter à plusieurs reprises : « Le département n’est pas le tiroir caisse de la ville de Dijon ».

Les Dijonnais sont-ils sur le point de payer très cher la déception électorale de François Sauvadet aux élections ré...

Posté par François Rebsamen sur jeudi 17 décembre 2015

Concernant plus précisément la tribune du DFCO François des champs renvoie la balle dans le camps de François de la ville lui suggérant d’utiliser les 340.000 € de location du stade Gaston Gérard perçus par la ville pour financer la construction de la nouvelle tribune.

Comme d’habitude, le MuséoParc d’Alésia et ses 60 millions d’euros investit depuis le début du projet ont cristallisé les critiques de la part des forces de progrès qui ont déposé, par la voix de Pierre POILLOT Maire de Vianges, Conseiller départemental de la Côte-d'Or - canton d’Arnay-le-Duc, un amendement visant à réaliser près de 8 millions d’euros d’économie. A celà François SAUVADET a répondu : « Je souhaite qu’on fasse ce musée, ne pas le faire serait une faute historique » et d’ajouter : « Je mets en garde tous ceux qui utilisent le Muséum d’Alésia comme argument politique ». François SAUVADET désire une promotion commune de la Côte-d’Or avec le musée des Beaux-Arts de Dijon, les Hospices de Beaune et Alésia.

Des économies souhaitées pour permettre, entre autre, le dégagement d’une enveloppe de 800.000 € de crédits supplémentaires au bénéfice de la prévention spécialisée (amendement déposé par Michel BACHELARD, Maire de Quetigny, Conseiller départemental de la Côte-d'Or - canton de Chevigny-Saint-Sauveur) (La prévention spécialisée au Conseil départemental).

Autre cause recevant les faveurs de l’opposition départementale et autour de laquelle François de la ville s’est opposé à François des champs par une lettre adressée au préfet : le SDIS (Service Départemental, d’Incendie et de Secours) (voir notre article) dont le Conseil départemental assure 55% du fonctionnement. Les 17 millions d’euros demandés par le SDIS ont été inscrit au budget du département alors que Christophe AVENA, médecin urgentiste, Conseiller départemental de la Côte-d'Or - canton de Dijon 5, deposait un amendement visant à inscrire un crédit supplémentaire de 500.000 € pour le SDIS. François SAUVADET répondait : « tous les moyens seront donnés aux pompiers ».

Session budgetaire du Conseil départemental l'opposition quitte l'assembléeLa session budgétaire s’est terminée sans les élus des forces de progrès ces derniers ayant choisi de quitter la séance après un incident de séance entre François SAUVADET et Colette POPARD qui n’a eu de cesse durant toute cette session de rappeler la défaite électorale de ce dernier. François SAUVADET a dénoncé la posture du PS et indiqué que Colette POPARD devra lui présenter ses excuses à la rentrée.

Finalement le Conseil départemental a voté son budget de 572 millions d’euros pour lequel François SAUVADET a indiqué « chaque euro dépensé sera un euro utile pour les Côtes-d’Oriens ».

Communiqué de Presse de François-Xavier DUGOURD en réponse à François REBSAMEN

Conseil départemental François Rebsamen François Sauvadet