Dijon : l’opposition dénonce l’insécurité grandissante

Suite à la violente agression dont a été victime un lycéen, une partie de l’opposition municipale demande plus de moyens pour la police municipale face à l’augmentation des violences aux personnes.

Le Bien Public relatait dans son édition de ce dimanche 12 juin, la violente agression dont a été victime un lycéen âgé de 18 ans dans la nuit de samedi à dimanche 5 juin dernier. Le jeune homme qui rentrait tranquillement chez son père après une soirée passée chez un ami a été roué de coups par plusieurs hommes à hauteur du gymnase Kennedy pour lui voler son téléphone portable.

Suite à cette agression, les élus du groupe d’opposition «Union de la Droite et du Centre» dénoncent la montée de l’insécurité dans la ville (augmentation des violences aux personnes de 36% depuis 2012), et demandent : « un engagement beaucoup plus fort de la Ville de Dijon dans le domaine de la sécurité publique qui passe, notamment, par un renforcement de la Police Municipale que nous souhaitons plus nombreuse, plus présente et mieux équipée ».

Dans son article, le Bien Public note que la mère de la victime a écrit à François REBSAMEN afin que le maire prenne en compte les problèmes d’insécurité qui régneraient dans ce quartier.

Communiqué de presse – Groupe municipal d’opposition Union de la Droite et du Centre

Lundi 13 juin 2016

 

Nous avons appris avec stupeur l’agression dont a été victime Benjamin, un jeune homme de 18 ans, dimanche quai Gauthey. Nous l’assurons, lui et sa famille, de nos pensées.

Cette attaque inqualifiable confirme malheureusement notre analyse : l’insécurité n’épargne plus aucun quartier à Dijon, même ceux qui étaient autrefois réputés sans histoire.

Rappelons que, selon les chiffres donnés par le Directeur Départemental de la Sécurité Publique au Conseil municipal le 23 mai dernier, les violences aux personnes ont augmenté de 36% depuis 2012 dans notre ville.

Face à la crise d’autorité que traverse notre société et au grave désengagement de l’Etat, nous prônons un engagement beaucoup plus fort de la Ville de Dijon dans le domaine de la sécurité publique qui passe, notamment, par un renforcement de la Police Municipale que nous souhaitons plus nombreuse, plus présente et mieux équipée.

Anne Erschens, Présidente du groupe « Union de la Droite et du Centre »,

Franck Ayache, Laurent Bourguignat, Stéphane Chevalier, François Hélie, Alain Houpert, Catherine Vandriesse, Virginie Voisin-Vairelles.

 

François Rebsamen police municipale Anne ERSCHENS