1200px 2010 06 04 centrale nucleaire de fessenheim2 by florival fr cc by sa 3 0

Benoît Bordat : FESSENHEIM, un report de fermeture inacceptable

1200px 2010 06 04 centrale nucleaire de fessenheim2 by florival fr cc by sa 3 0Benoît Bordat, délégué régional de CAP21-LRC, le parti écologiste de Corinne Lepage, conseiller municipal à Dijon et conseiller communautaire du Grand-Dijon, réagit dans un communiqué de presse au report de fermeture de la doyenne des centrales nucléaire de France, à savoir celle de Fessenheim.

 

Un des engagements de campagne du candidat François Hollande en 2012 était de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim durant son mandat, qui s’achève en 2017 : « Je fermerai la centrale de Fessenheim », promettait-il à l'époque.

Trois ans plus tard, Ségolène Royal, son ex-épouse et ministre de l'environnement vient de revenir, lors d'un déplacement en Alsace, sur cette promesse qui n'engage que ceux qui la croient. En effet, elle a indiqué que la centrale de Fessenheim ne fermerait pas tant que l'EPR de Flamanville ne serait pas en fonctionnement alors que les travaux de celui-ci ne finissent pas de prendre du retard (EDF a annoncé début septembre que sa mise en service ne pourrait pas ouvrir avant 2018).

Les deux réacteurs de la centrale de Fessenheim ont été raccordé au réseau il y a 38 ans en 1977. Lors de leur conception, la durée de vie initiale prévue des centrales de ce type était de 40 ans.

Communiqué de presse: FESSENHEIM, un report de fermeture inacceptable
"CAP21/LRC mouvement citoyen et écologiste présidé par Corinne Lepage a pris connaissance avec consternation des déclarations de Madame Royal concernant le report de la fermeture de Fessenheim. En effet, l’engagement du Président de la République concernant la fermeture de ce réacteur n'a jamais été subordonné à l'ouverture d'une autre centrale, mais est fondé exclusivement sur les risques propres à Fessenheim.
Clairement si Flamanville n'ouvre pas, aucune centrale nucléaire ne sera fermée en France d'ici 2020. Ces choix sont en totale contradiction avec l'objectif fixé par la loi de transition énergétique de réduire à 50 % la part du nucléaire dans le bouquet énergétique en 2025.
Etre exemplaire pour recevoir la COP 21 implique des actes de même nature et de ne pas trahir les engagements pris
"

Benoît Bordat

ecologie environnement nucléaire Benoît Bordat CAP21 Corrine Lepage