Anne erschens

Anne ERSCHENS, candidate du renouveau politique

Anne ERSCHENS, candidate Les Républicains pour la première circonscription de Côte-d’Or, issue de la société civile, veut rompre avec les vieilles méthodes politiques et est d’ores et déjà en campagne pour reprendre cette circonscription aux socialistes et combattre le Front National.

Vendredi dernier, Anne ERSCHENS, candidate Les Républicains aux prochaines élections législatives de juin prochain sur la première circonscription de Côte-d’Or, organisait une conférence de presse dans le quartier Montchapet à Dijon à laquelle de nombreux élus de la circonscription étaient présent, manière sans doute d’affirmer la légitimité de la candidate que certains conteste.

Était présent en tout premier lieu, Rémi DELATTE, député de la Côte-d’Or mais surtout président de la fédération Les Républicains 21. En outre, tous deux empêchés, Alain HOUPERT et Anne-Catherine LOISIER, sénateurs de la Côte-d’Or apportent leur soutien à Anne ERSCHENS.

Également présents Ludovic ROCHETTE, vice-président du conseil départemental de la Côte-d’Or et Président de l’Association des Maires de Côte-d’Or ; Gilbert MENUT, maire de Talant ; Monique BAYARD, maire de Plombières-lès-Dijon, Jacques DELOISY, maire de Hauteville-lès-Dijon, Christine RICHARD, conseillère départemental et adjointe au Maire de Saint-Apollinaire, Laurent BOURGUIGNAT et Stéphane CHEVALLIER, tous deux conseillers municipaux à Dijon aux côtés d’Anne ERSCHENS.

Patrick CHAPUIS, maire de Fontaine-lès-Dijon, empêché, était représenté par deux de ses adjoints, Jacky DELCROIX et Gérard Pastor ; Patricia GOURMAND, maire d’Asnière-lès-Dijon, souffrante, avait envoyé un message amical de soutien ; Vincent LEPRÊTRE, maire de Messigny et Vantoux, en déplacement à l’étranger, a également adressé un message de soutien.

Rappelons qu’Anne ERSCHENS a été investie sur la première circonscription de Côte-d’Or par une commission d’investiture le 7 juin dernier dans des conditions contestées par François-Xavier DUGOURD. Outre le premier vice-Président du Conseil Départemental, sont également candidats sur cette première circonscription les membres de Les Républicains : Bernard DEPIERRE et Emmanuel BICHOT. Le 14 janvier prochain un Conseil national devra se prononcer définitivement sur l’investiture d’Anne ERSCHENS.

Face à cette multiplicité de candidatures, Anne ERSCHENS s’est positionnée clairement au cours de cette conférence de presse comme la candidate du rassemblement derrière François FILLON pour défendre son programme et permettre les réformes dont la France a besoin, selon elle : « Contrairement à ceux qui œuvrent encore aujourd’hui dans la division (…) je pense que si on veut regagner avec nos valeurs de la droite et du centre, on doit faire une place à tout le monde. J’ai la volonté dans mon équipe de faire de la place à tout le monde »

Concernant la candidature de Ludovic BONNOT pour l’UDI, Anne ERSCHENS s’est appuyée sur les négociations nationales pour lesquelles elle a bon espoir et a indiqué : « je n’ai pas de doute que localement, on trouvera une issue favorable ».

Candidate atypique, issue de la société civile qui arrive tardivement en politique avec la volonté d’en renouveler les codes : « Je ne suis pas une candidate classique politiquement. (…) Je suis issue de la société civile, aujourd’hui je pense que c’est une force d’avoir un regard extérieur, d’avoir une véritable expérience de la vie, du monde économique, et d’être vraiment dans la vraie vie. », Anne ERSCHENS s’est placée au dessus de la mêlée et a indiqué à ceux qui mettraient encore en cause sa légitimité : « Je pense qu’il est temps pour mes petits camarades de sortir du bac à sable, de cesser de se chamailler, et de se rassembler largement pour se mettre au travail sérieusement ».

Elle a indiqué être déjà en campagne depuis de nombreuses semaines pour reprendre cette circonscription au PS et combattre le Front National. Elle parcourt la circonscription à la rencontre des maires, des entreprises, des commerçants, des associations et des citoyens.

Anne ERSCHENS a rappelé le contexte de ces élections législatives qui s’inscrivent dans la continuité des présidentielles : « Je voudrais réaffirmer haut et fort mon engagement derrière François FILLON ». Elle a qualifié le bilan du quinquennat de François HOLLANDE de désastreux que ce soit au niveau économique (chômage, déficit public, matraquage fiscal en particulier pour les classes moyennes et les entreprises) au niveau sociétal (éducation avec un nivellement par le bas ; sécurité et justice avec les lois TAUBIRA).

Durant la campagne des présidentielles, qui sera coordonnée en Côte-d’Or par Rémi DELATTE, Anne ERSCHENS s’impliquera plus particulièrement sur des thématiques qui lui tiennent à cœur : la relance économique ; l’éducation ; la justice ; la famille ; et la défense.

Anne ERSCHENS incarnera-t’elle finalement le renouveau politique sur cette circonscription ? Réponse en juin prochain...

Emmanuel BICHOT Bernard Depierre 1ere Circonscription de Côte-d'Or Législatives 2017 François-Xavier Dugourd Anne ERSCHENS UDI Ludovic Bonnot