Une opposition unie, responsable, exigeante, mobilisée

Francois SAUVADET Session d'installation du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-ComtéDéclaration de François SAUVADET, suite à la session d'installation du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté.

Dijon, le 4 janvier 2016

« Le nouveau Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté a tenu sa première session cet après-midi. J’ai tenu à saluer de manière républicaine l’élection de la Présidente au nom du groupe de l'Union des Républicains, de la Droite et du Centre que je présiderai et qui rassemblera les 25 élus de la liste que j’ai conduite lors de cette élection.

Nous sommes dans un contexte politique nouveau et périlleux car la gauche a été élue à la tête de la Région alors que les deux tiers pratiquement de nos compatriotes, quel que soit leur vote, ont affiché une volonté de changement, voire une volonté de rupture.

Ce qu’ils attendent aujourd’hui, c’est une inflexion profonde des politiques conduites dans notre région et dans notre pays pour être à leur écoute et leur redonner espoir.

La majorité socialiste est désormais au pied du mur. Il y a une véritable urgence sociale et économique à agir concrètement pour la Bourgogne et la Franche-Comté. Le prochain Budget du Conseil Régional devra clairement afficher ses priorités.

Notre groupe a pris, pour sa part, une série d’engagements concrets et nous allons les porter pendant les six prochaines années. Nous porterons la voix des départements – dont la présidente n’a pas dit un mot ! – mais aussi celles des territoires ruraux et de nos quartiers, de nos jeunes au chômage, de nos agriculteurs et de nos éleveurs, des entrepreneurs du BTP et de tous ceux qui se débattent avec un contexte économique dégradé et des normes excessives.

Je veux vous dire d'ores et déjà que nous nous opposerons à :

  • toutes les mesures coûteuses, complexes et inutiles,
  • toute augmentation des frais de fonctionnement,
  • toute augmentation de la fiscalité,
  • le financement de formations qui ne conduiraient pas vers l'emploi,
  • la conditionnalité exagérée des aides aux entreprises, aux agriculteurs et aux territoires...

En revanche, nous soutiendrons :

  • toutes les économies de fonctionnement,
  • les aides à la formation tournées vers l'emploi,
  • les aides économiques utiles et efficaces qui créent un environnement favorable aux entreprises.

Et nous réclamons d’ores et déjà une accélération de l’effort consacré au déploiement du très haut débit, une clarification de la répartition des compétences avec les Départements ainsi que des mesures d’urgence pour venir en aide à nos agriculteurs.

Nous veillerons enfin à la transparence du débat démocratique pour que nos concitoyens soient bien informés des engagements pris et des positions de chacun sur tous les sujets sur lesquels nous serons amenés à nous prononcer. Je prends acte de la proposition qui a été faite à l'opposition républicaine de présider la commission des finances. Nous l'assumerons et notre groupe a proposé la candidature d'Alain Joyandet. Il s’agira pour nous de mieux contrôler l’action de la majorité et non pas d’installer une forme de cogestion que notre groupe ne souhaite pas.

Je mesure l'ampleur de la tâche qui est désormais celle de la majorité, mais qui aussi la nôtre. Il faudra prendre des décisions courageuses, volontaristes, tournées vers l'avenir et c'est sur ce terrain que nous entendons nous situer résolument pour que vive la République et la Bourgogne Franche-Comté. »

Union des Républicains de la Droite et du Centre conseil régional François Sauvadet