Affiche infocom cgt police violence

Rémi DELATTE à propos de l'affiche de la CGT sur la Police

Une affiche de la branche Info'Com de la CGT dénonçant les violences policières contre les jeunes provoque depuis lundi des réactions hostiles de la part des policiers et des politiques. Rémi DELATTE, Député de Côte-d'Or (LR), réagit à son tour.

Le syndicat CGT a publié récemment une affiche mettant en cause, de manière indigne, les forces de police de notre pays.

Je dénonce avec force ce procédé qui jette le discrédit sur des femmes et hommes dévoués au service du maintien de l'ordre public mais aussi de la sécurité de chacune et chacun d'entre nous.

Quand, pour la seule année 2014, 7.603 d'entre eux ont été blessés dans le cadre d'opérations au cours desquelles leur uniforme en faisait des cibles idéales pour tous les adeptes de la chienlit, comment accepter qu'un syndicat, qu'une organisation quelle qu'elle soit, puisse ainsi insulter et accuser de violences nos forces de police et de gendarmerie ?

Parce que nous croyons en l'autorité de l'État et en l'ordre, nous demandons des excuses de la part de la CGT, pour tous ces hommes dont nous avons pu voir, tristement, l'abnégation et la solidité dans les épreuves que notre pays a traversé.

 


Rémi DELATTE
Député de la Côte-d'Or
Président "Les Républicains" 21

 

 

CGT Les républicains Rémi DELATTE