Plus de transparence dans l’accueil des migrants à Dijon

Les élus du groupe Union de la Droite et du Centre demandent au Maire de Dijon et aux services de l’Etat de rendre publique les informations relatives à l’accueil de migrants à Dijon et dans l’agglomération.

Annoncée depuis plusieurs semaines. L’évacuation totale de la « Jungle » de Calais où vivraient entre 5.400 personnes pour les services de la préfecture et 8.150 pour les associations, débutera ce lundi 24 octobre 2016 à 8 heures et devrait durer une semaine, ont annoncé ce vendredi le ministère de l’Intérieur et la préfecture du Pas-de-Calais.

Dans son édition du mardi 13 septembre dernier, Le Figaro révélait que selon un document daté du 1er septembre présenté comme un « relevé de conclusions » envoyé aux préfets, ces derniers devaient avoir trouvé 12 000 places d’hébergement dans des centres d’accueil et d’orientation (CAO) partout en France pour les personnes venant notamment du camps de Calais.

Dans son édition du 20 octobre dernier, Le Bien Public révélait, à son tour, que Dijon devrait accueillir dans les prochaines semaines, plusieurs dizaines de migrants sur le site de l’ex-commissariat de l’armée de terre (CAT), au 1 bis, de la rue des Creuzots.

Dans un communiqué de presse, les élus du groupe Union de la Droite et du Centre demandent au Maire de Dijon et aux services de l’Etat de rendre publiques les informations relatives au devenir du site des Creuzots, et à l’accueil de migrants à Dijon et dans l’agglomération.

Communiqué de presse

Dans le cadre du démantèlement de la « jungle de Calais », la presse se fait l’écho, depuis plusieurs semaines, de l’arrivée probable de migrants rue des Creuzots à Dijon.
Aucune information n’est communiquée sur le sujet, ni aux élus, ni aux Dijonnais : la Ville de Dijon et l’Etat entourent ce dossier d’un mystère incompréhensible.
Pourtant, nous revendiquons un droit à l’information, en particulier à l’égard de la population.
Nous demandons au Maire de Dijon et aux services de l’Etat de rendre publiques les informations relatives au devenir du site des Creuzots, actuellement en travaux.
Plus globalement, nous souhaitons connaître combien de migrants seront prochainement accueillis à Dijon, dans l’agglomération et quels sites sont retenus pour leur arrivée ?
La transparence exige que les Dijonnais aient le droit de savoir.
 

Vendredi 21 octobre 2016

Anne ERSCHENS, Présidente du groupe Union de la Droite et du Centre.
Et les élus du groupe : Franck AYACHE, Laurent BOURGUIGNAT, Stéphane CHEVALIER, François HELIE, Alain HOUPERT, Catherine VANDRIESSE, Virginie VOISIN-VAIRELLES.

Laurent Bourguignat demandeurs d'asile Dijon Alain Houpert Franck Ayache Stéphane CHEVALIER Anne ERSCHENS François HELIE Catherine VANDRIESSE Virginie VOISIN-VAIRELLES immigration 21000