Maquette cite de la gastronomie

Pas de 49-3 pour la CITE DE LA GASTRONOMIE

Ludovic BONNOT candidat UDI de la 1ere Circonscription de Côte d’Or et Franck AYACHE conseiller Municipal UDI de Dijon, réagissent dans un communiqué de presse au projet cinématographique de la Cité de la gastronomie.

Communiqué de presse

Parce que nous aimons Dijon et que nous travaillons les dossiers dans l’intérêt des Dijonnais, nous avions suggéré dans notre réponse à l’enquête publique (7ème proposition) la création d’un pôle cinématographique d’Art et d’Essai regroupant les cinémas Devosge et l’Eldorado. Proposition culturelle s’intégrant parfaitement dans l’esprit d’une cité de la gastronomie et du vin.
Nous avons appris par la presse locale que la mairie retiendrait cette idée, mais qu’elle maintiendrait pour des raisons d’équilibres purement économiques, 9 salles généralistes en concurrence directe avec les cinémas du centre-ville.
A qui fera t-on croire que des cinémas purement commerciaux vont attirer des touristes à Dijon ? Qui peut imaginer que les touristes Chinois viendront spécialement pour se pelotonner dans des fauteuils « love » et regarder le dernier James Bond ?
La Cité de la Gastronomie est censée valoriser le repas gastronomique des Français et devenir un pôle de référence pour la culture de la vigne et du vin. Que vient donc faire un multiplexe généraliste dans ce projet ?
En réalité, comme nous l’avons déjà souligné, ce projet n’est devenu qu’un simple projet immobilier et commercial.
L’intervention de la mairie dans le domaine économique privé avec l’établissement  d’un arrêt de tramway, avec la construction aux frais du contribuable d’un parking « silo » en face du futur multiplexe, avec l’injection de diverses subventions, semble parfaitement déloyale. Elle semble favoriser un opérateur privé extérieur au détriment d’acteurs privés historiques locaux. Acteurs locaux qui ont investi, pris des risques et créé des emplois sur Dijon depuis de nombreuses années.
Pour arriver à ses fins, le Maire de Dijon utilise le passage en force. Ne pouvant utiliser le 49-3, il n’hésite pas à affronter les recours et les pétitions des Dijonnais au risque de provoquer de nouveaux retards importants du projet.
Au-delà de nos différences, nous n’approuvons pas la méthode. Un bon projet doit être parfaitement construit et, s’appuyant sur un juste consensus, provoquer l’adhésion des Dijonnais.

 

Ludovic BONNOT  Candidat UDI  de la 1ere Circonscription de Côte D’OR

Franck AYACHE Conseiller Municipal UDI  de  DIJON

Ludovic Bonnot Franck Ayache cité de la gastronomie cinémas