Lettre ouverte aux décideurs économiques sur la politique d’investissement et de grands travaux à Dijon

Lors d'une réunion qui s’est tenue le 21 avril dernier entre les principaux acteurs économiques du Grand Dijon et François REBSAMEN, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon, celui-ci a mise en cause l’opposition municipale. En réponse, Anne ERSCHENS, Présidente du groupe municipal d'opposition « Union de la Droite et du Centre » publie une lettre ouverte aux décideurs économiques sur la politique d'investissement et de grands travaux à Dijon.

Madame, Monsieur,

Une réunion entre les principaux acteurs économiques du Grand Dijon et le Maire de Dijon et Président du Grand Dijon s’est tenue le 21 avril.

Cette rencontre, présentée comme un « appel à la mobilisation » des forces vives de l’agglomération en faveur du développement économique, a donné lieu à des mises en cause politiques de l’opposition municipale par François Rebsamen.

Je tiens, en qualité de Présidente du groupe municipal d’opposition « Union de la Droite et du Centre », à préciser les positions exactes de notre groupe en matière d’investissements, de grands projets et de développement économique dans notre agglomération.

Monsieur Bichot a souhaité créer un groupe d’opposition dissident « Agir pour Dijon » et n’appartient plus à notre groupe depuis janvier 2016. Il est à l’initiative du recours déposé devant le tribunal administratif, qui concerne le projet de la Cité de la Gastronomie. Je ne me prononcerai pas sur le bien-fondé de cette procédure, certaine que la justice rendra les bonnes conclusions dans cette affaire.

Par ailleurs, nos positions respectives sont très largement divergentes sur ce dossier, puisque le groupe que je préside a voté favorablement la cession du site de la future Cité de la Gastronomie à Eiffage lors du Conseil Municipal du 25 janvier dernier, alors que les groupes d’opposition FN et « Agir pour Dijon » ont voté contre.

Sur un certain nombre d’autres dossiers, au Conseil Municipal de Dijon comme au Conseil Communautaire du Grand Dijon, nous soutenons par nos votes et nos interventions tous les projets qui vont dans le bon sens en matière d’attractivité, de développement économique et qui donnent du travail aux entreprises par le biais de marchés publics ou sous-traitance : piscine du Carrousel (dont François Rebsamen a malheureusement reporté les travaux de plusieurs années), Musée des Beaux-Arts, tribune Est du Grand Stade, projet Godrans-Rude, parking en silo de la rue de l’Hôpital…

L’ensemble de nos interventions, dans la presse ou dans les enceintes délibératives, sont clairement orientées en faveur de l’activité économique et de l’emploi, qui représentent pour nous des enjeux prioritaires de la communauté urbaine.

Si nous approuvons les grands projets, nous ne donnons pas pour autant blanc-seing à la majorité municipale sur leur conduite et leur mise en œuvre, et savons exprimer nos propositions et nos désaccords, dans l’intérêt de notre ville et des Dijonnais.

Notre responsabilité d’élus est aussi d’alerter ou de s’opposer à des décisions risquant d’augmenter la dépense publique, alimentée par les impôts et taxes qui pèsent sur les particuliers et les entreprises. Je rappelle que la ville de Dijon a décidé d’augmenter de 5% les impôts fonciers.

Je tiens à vous assurer des efforts du groupe « Union de la Droite et du Centre » pour soutenir une véritable politique d’investissement et de développement économique à Dijon et dans notre communauté urbaine. Nous incarnons une opposition moderne et constructive, qui travaille dans le sens de l’intérêt général et refuse de pratiquer ou cautionner un mode d’opposition systématique et procédurière.

Je vous prie de recevoir l’assurance de ma considération distinguée.

 


Anne ERSCHENS,
Présidente du groupe « Union de la Droite et du Centre »

 

 

Anne ERSCHENS Emmanuel BICHOT François Rebsamen cité de la gastronomie