Jardin darcy dijon

Le jardin Darcy, un havre de sérénité ?

Conçu par ses concepteurs comme un havre de sérénité aux faubourgs de la ville, 137 ans plus tard, l'opposition municipale dénonce que ce lieu qui « devrait être un lieu de quiétude et de repos pour les Dijonnaises et les Dijonnais » soit devenu depuis plusieurs années, « le terrain de jeu des trafiquants et des marginaux ».

C’est en 1879 que la Ville de Dijon décide de créer un jardin public à l'endroit où l'hydraulicien dijonnais Henry DARCY avait construit en 1840 un réservoir pour alimenter la ville à partir de la source du Rosoir dans le Val Suzon. Le style italien, bien dans l’air du temps, s’affiche plein d’élégance dans le jardin. Terrasses, balustrades, jeu de cascades se répondent, tandis que rampes et nappes d’eau en font un havre de sérénité. Comme l'indique dans un communiqué de presse, l'opposition municipale, le jardin Darcy, n'a plus rien à voir avec cet havre de sérénité. Ainsi dans son édition du 16 septembre dernier, le Bien Public relatait que des policiers de la brigade VTT, en patrouille dans le jardin Darcy, avaient interpellés en flagrant délit deux jeunes gens qui effectuaient une transaction de drogue, en plein après-midi. Au printemps dernier, c'était un ressortissant roumain âgé de 15 ans, qui était interpellé, toujours en plein après-midi en train d'enterrer de l'ecstasy.

Communiqué de presse du Groupe municipal d’opposition « Union de la Droite et du Centre »

Depuis plusieurs années, le jardin Darcy est devenu le terrain de jeu des trafiquants et des marginaux.
Il ne se passe pas une semaine sans incident dans cet endroit, qui devrait au contraire être un lieu de quiétude et de repos pour les Dijonnaises et les Dijonnais.
Le jardin Darcy est désormais une zone dans laquelle le trafic de drogue occupe une place particulièrement inquiétante.
L’atmosphère qui y règne n’est pas tolérable. Les agressions verbales et physiques, y compris à l’encontre des forces de l’ordre, sont devenues régulières.
Cela doit cesser. Le jardin Darcy doit être enfin rendu aux Dijonnaises et aux Dijonnais.
C’est pourquoi nous demandons :
  • Un élargissement du dispositif de vidéo-protection sur le site.
  • Une stricte répression quant à la consommation d’alcool et les regroupements de chiens sur la voie publique.
  • Une présence renforcée et coordonnée de la police municipale et de la police nationale.

Anne ERSCHENS, Présidente du groupe Union de la Droite et du Centre.

Et les élus du groupe : Franck AYACHE, Laurent BOURGUIGNAT, Stéphane CHEVALIER, François HELIE, Alain HOUPERT, Catherine VANDRIESSE, Virginie VOISIN-VAIRELLES.

Crédit photo : Jardin Darcy par Rafael Monroy (CC BY-NC-SA 2.0)

Laurent Bourguignat Dijon sécurité Alain Houpert Franck Ayache Stéphane CHEVALIER Anne ERSCHENS François HELIE Catherine VANDRIESSE Virginie VOISIN-VAIRELLES 21000