Francois sauvadet 2

François SAUVADET dénonce les décisions de Marie-Guite DUFAY

Dans un communiqué adressé à la presse cet après-midi, François SAUVADET, Président du groupe de l’Union des Républicains, de la Droite et du Centre du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, prévient : « A titre personnel, je ne cautionnerai pas ces décisions petits bras, ces compromis politiciens qui ne servent pas l’avenir de notre région ».

Comme il l'a déjà exprimé en session, François SAUVADET regrette le manque de clarté sur les orientations de la politique régionale : « Depuis 5 mois que Mme Dufay est élue c’est le flou le plus total sur sa vision pour notre Région. Les annonces se font à l’emporte-pièce sans aucune projection à long terme et je le regrette d’autant plus que ça fait déjà plus de deux ans que les Présidents de Bourgogne et de Franche-Comté nous disent avoir préparé la fusion. On voit le résultat ! »

Le manque de clarté est également reproché à l'élue socialiste durant la campagne électorale à laquelle le chef de l'opposition au conseil régional reproche d'avoir éludé certaines questions pour remporter une victoire à l'arrachée : « Durant toute la campagne, Mme Dufay s’est bien gardée de répondre à mes questions concernant ses intentions sur l’organisation de l’institution régionale ou la fiscalité. Mme Dufay a été élue sur une formidable ambiguïté qu’elle n’a cessé d’entretenir. Cela aboutit à des choix sans queue ni tête, qui ne sont pas à la hauteur de l’enjeu ».

François SAUVADET accuse Marie-Guite DUFAY d'avoir racheté le mécontentement des Franc-comtois en proposant Besançon comme siège de l’Hôtel de Région.

En outre, François SAUVADET, farrouche opposant à la fusion des régions, s'interroge sur les économies annoncées par le gouvernement lorsqu'il avait fallu « vendre » le projet : « Je demande à ce qu’une étude d’impact soit faite pour connaître le coût de l’organisation proposée par l’exécutif socialiste ».

Pour le chef de file de l'opposition républicaine au sein du Conseil régional, « l’enjeu n’est pas de choisir entre Dijon et Besançon, pour finalement ne satisfaire ni l’un ni l’autre, et laisser tous les autres spectateurs. Pour projeter notre Région dans l’Europe de demain, il est de notre responsabilité de créer une dynamique au sein de notre territoire. Nous aurions pu le faire en bâtissant un vrai pôle opérationnel européen à Besançon, ouvert sur la façade Est et la Suisse et orienté vers l’économie et l’aménagement. Dijon aurait joué le rôle de pôle administratif régional avec la préfecture et l’Hôtel de Région », rappelant ainsi l'une de ses propositions de campagne de créer à Besançon un « pôle européen ».

conseil régional François Sauvadet Marie-Guite Dufay