Police municipale Toulouse par Pablo Tupin Noriega wikimedia france (photo d'illustration)

« Dijon à la traîne en matière de sécurité »

Les élus du groupe d’opposition municipale « Union de la Droite et du Centre » critiquent dans ce communiqué la politique du maire de Dijon François REBSAMEN en matière de sécurité.

Il y a un mois, François Rebsamen prenait la tête de la commission sécurité de l’association nationale d’élus France Urbaine.
Que de contradictions entre cette nomination parisienne et la réalité en matière de sécurité et de tranquillité publique à Dijon !
Depuis des années, notre groupe demande un certain nombre de mesures fortes, en particulier à destination de la police municipale de notre ville.

La liaison radio qui consiste à relier les policiers municipaux avec la police nationale (l’interopérabilité), fait partie de nos principales demandes. Celle-ci permettrait d’assurer plus de réactivité sur le terrain.

Dans ce domaine, Dijon vient d’ailleurs de se faire devancer par Chevigny-Saint-Sauveur, preuve qu’il s’agit avant tout d’une question de volonté politique !

La sécurité des Dijonnaises et des Dijonnais passe aussi par celle des agents de la police municipale.

Suite à nos échanges réguliers avec les policiers municipaux, nous constatons le manque criant de moyens qui leur sont alloués par le Maire de Dijon : équipements hors d’âge, baisse continue des effectifs, plages horaires insuffisantes, manque de protection et refus de relever le niveau d’armement… Sur l’ensemble de ces sujets, le groupe Union de la Droite et du Centre demande des actions depuis longtemps.

Il est temps que Dijon rattrape son retard en matière d’équipement de sa police municipale et fasse enfin de la sécurité et de la tranquillité publique une priorité.

Nous renouvelons donc notre demande auprès du Maire de Dijon, afin que des décisions opérationnelles soient prises, dans le but de garantir l’efficacité et la réactivité de nos forces de l’ordre qui doivent assurer dans de bonnes conditions la tranquillité publique et la protection des personnes et des biens.


Anne ERSCHENS, Présidente, et les élus du groupe « Union de la Droite et du Centre »

 

François Rebsamen police municipale Anne ERSCHENS