Eric delzant présente la nouvelle organisation de l'administration de l'Etat en Bourgogne Franche Comté

Bourgogne-Franche-Comté : en route pour l’administration 2.0

Eric delzant présente la nouvelle organisation de l'administration de l'Etat en Bourgogne Franche ComtéA l’issue du Conseil des Ministres, Manuel Valls a annoncé la liste des chefs-lieux provisoires des chefs-lieux de région. Ce sont les villes les plus peuplées qui ont été choisies par le Gouvernement. Pour la Bourgogne-Franche-Comté, c’est donc Dijon qui a été désignée comme Chef-lieu de région. Mais, plus important, la région doit expérimenter le bureau électronique étendu pour faire muter l’administration vers une administration 2.0.

 

L’équilibre des territoires est garanti par les nouvelles organisations régionales en faisant en sorte qu’un tiers des sièges des directions régionales soit implanté hors chefs-lieux. Ainsi, le Gouvernement a décidé que pour la région Bourgogne-Franche-Comté, Besançon accueillera les sièges de la DREAL (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement),  de la DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et de la direction régionale de l’INSEE. En outre, Besançon accueillera le rectorat de région. Dijon accueillera la Direction régionale des Finances publiques, la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), la DRDJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale), l’ARS (Agence Régionale de Santé), Chambre Régionale des Comptes, la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture, et de la Forêt)

L’implantation d’une direction à Dijon ou Besançon ne signifie pas obligatoirement pour les agents une délocalisation de leur lieu de travail. La réforme territoriale offre l’opportunité pour les services de l’Etat en région de moderniser leurs modes de travail et d’en améliorer l’efficacité, au profit des agents, des usagers et des partenaires. La première ambition de cette future administration 2.0 est de permettre aux agents de mieux travailler ensemble et d’exercer leurs missions de la même manière quel que soit le lieu d’activité. Elle vise à offrir aux agents une alternative aux mobilités géographiques et fonctionnelles, en proposant une troisième forme de mobilité dite « numérique », autrement dit, le travail en sites distants (TSD). Cette option bénéficiera de la mise en œuvre de la notion de « bureau électronique étendu ».

Eric Delzant, préfet préfigurateur de Bourgogne-Franche-Comté est mandaté, avec l’ensemble de l’équipe de préfiguration de la région, pour expérimenter, de nouvelles méthodes de travail visant à répondre aux enjeux du fonctionnement en multi sites et du travail à distance, à répondre aux demandes nouvelles des usagers en matière d’offre de services et à améliorer les conditions de vie des agents. Il bénéficiera de l’appui des administrations centrales et notamment de la direction interministérielle des services d’information et de communication (DISIC) du secrétariat général à la modernisation de l’action publique

Eric Delzant Bourgogne-Franche-Comté Réforme territoriale de l'Etat