Capteur pollution atmospherique

Pollution de l'air à Saint-Apollinaire, des solutions possibles

Suite à la pétition internet lancée par l'association St-Apo Environnement pour demander aux décideurs des solutions concrètes pour réduire la pollution de l'air de la commune, contactée par nos soins, la mairie de Saint-Appolinaire apporte dans sa réponse des pistes de solutions et renvoie la balle dans les camps, de la préfecture, du département et surtout du Grand-Dijon pour leur concrétisation.

Dans sa réponse, la Ville de Saint-Apollinaire partage la situation décrite par l’association St-Apo-Environnement tenant à la pollution du secteur des Longènes à proximité de la Rocade et précise qu'il s'agit là d'une préoccupation partagée par chaque habitant de Saint-Apollinaire. D'autre part, la commune souligne qu'elle agit depuis plusieurs années en faveur de la prise de mesures propres à la résorption de cette problématique environnementale.

Parmi les mesures envisageables, au vu de l’engorgement du secteur concerné, la Ville propose que soit étudiée la réalisation d’un shunt permettant en accès sud-nord de la Rocade de rejoindre directement l’Arc.

Toujours pour la mairie, d’autres aménagements sont également à étudier pour fluidifier en sens opposé la sortie de l’Arc sur le rond-point des Longènes, en considération notamment sur ce point précis que le développement des ralentissements sur cet axe génère en corollaire un report de la circulation sur le cours de Gray qui redevient saturé aux plages horaires des déplacements domicile/travail. Précisant que cette situation déjà difficile deviendra d’autant plus exacerbée avec les milliers d’emplois qui s’ajouteront à terme sur la zone d’activités Ecoparc à l’est de Saint-Apollinaire et ce sans accès routier prévu vers Quetigny ce qui générera par conséquent un nouveau report de circulation sur la commune.

Sur ce dernier point, la création d’un parking-relais en entrée de Saint-Apollinaire, permettrait une diminution effective de la circulation sur l’Arc et également en traversée du Cours De Gray sur les plages horaires les plus chargées.

Concrètement, sur la question même de la qualité de l’air au niveau de la Rocade, à partir du constat avéré de pollution excessive révélé par ATMOSF’air, la commune de Saint-Apollinaire est disposée à prendre part à toute réflexion en liaison avec les collectivités et les services de l’Etat concernés.

Des courriers ont été transmis récemment en ce sens à la Préfecture, au Conseil Départemental et au Grand Dijon. Le Conseil Départemental a d’ores et déjà répondu que ses services étaient en attente des conclusions d’une étude « Ménages Déplacements » menée conjointement avec le Grand Dijon.

La Ville souhaitant que cette étude puisse être le point de départ d’une réflexion conduisant à une amélioration de la desserte DIVIA tant au niveau des lignes que de leur fréquence sur Saint-Apollinaire.

ecologie pollution environnement Conseil départemental Grand Dijon Rocade Arc Voie Georges POMPIDOU Déplacement