Affaire Marie-Ange Cardis : le préfet saisi la Procureure de la République

Hier soir, les réseaux sociaux s'enflammaient autour d'un commentaire que Marie-Ange CARDIS, cinquième adjointe au maire de Talant, en charge des affaires scolaires avait posté au sujet de la ministre de la justice, Christiane Taubira sur sa page Facebook.

Dès ce matin Gilbert Menu, le Maire de la commune a retiré sa délégation à l'élue et lui a demandé de présenter sa démission.

Il n'aura fallu que quelques heures pour qu'elle s'exécute et qu'Eric DELZANT, préfet de la région Bourgogne, préfet de la Côte-d’Or, accepte sa démission. En outre, le Préfet condamne fermement ces propos : " De tels propos à caractère raciste sont indignes d’une élue de la République ". Dès qu’il a eu connaissance de ces propos, il les a signalés à Mme la procureure de la République, conformément à l’article 40 du code de procédure pénale, qui permet au préfet de signaler des faits pouvant constituer une infraction à caractère pénal.

Il ne fait donc aujourd'hui aucun doute que l'ex-élue devra s'expliquer devant la justice.

D'ailleurs, en février dernier, en clôture des premières assises de la lutte contre la haine sur Internet organisées par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), Christiane Taubira avait réaffirmé sa détermination à doter la France des outils juridiques pour contrer les dérives d'Internet en matière de racisme et d'antisémitisme.

Talant Marie-Ange Cardis racisme Christianne Taubira