Maison des cariatides

Une première étoile pour la maison des Cariatides à Dijon

Aussi attendu que redouté, le 107é palmarès du guide Michelin a été dévoilé ce lundi avec son lot de perdants et de gagnants.

Le relais Bernard-Loiseau à Saulieu et Le pré aux clercs à Dijon parmi les perdants, La maison des Cariatides à Dijon et Le Carmin de Beaune parmi les gagnants.

Le relais Bernard-Loiseau à Saulieu tenu par Dominique LOISEAU et le chef Patrick BERTRON perd donc, dans l'édition 2016 du guide Michelin, l’une de ses trois étoiles.

Dans un tweet, le Groupe Bernard LOISEAU, se dit choqué et très déçu par la décision du guide rouge et indique qu’à présent l’objectif est de récupérer l’étoile perdue.

Cette rétrogradation intervient près de 13 ans après le suicide à 52 ans de Bernard LOISEAU le 24 février 2003 à son domicile à Saulieu, deux semaines après la parution du guide Michelin. A l'époque, certaines rumeurs avaient fait le lien entre son suicide et la peur de perdre sa troisième étoile. 10 ans après l’Express continuait à mettre le guide rouge en cause dans ce suicide.

Bernard LOISEAU avait obtenu sa première étoile en 1977, la deuxième en 1981 et la troisième étoile en 1991.

A seulement 23 ans Angelo FERRIGNO préside aux destinées de La maison des Cariatides à Dijon. Son ascension a été fulgurante, puisqu’il y a commencé, il y a quatre ans, comme commis dans ce restaurant.

Christophe QUÉANT décroche une première étoile pour Le Carmin à Beaune. Le chef est passé par des grandes tables dont le relais Bernard LOISEAU ainsi que Loiseau des vignes.

Dijon compte 3 tables étoilées : l'hostellerie du chapeau rouge ; Loiseau des Ducs et le restaurant de Stéphane DERBORD

 

Pour en savoir plus : restaurant.michelin.fr/guide-michelin/le-guide-la-une/guide-michelin-2016-la-liste-complete-des-nouvelles-etoiles

Christophe QUÉANT Angelo FERRIGNO Le Carmin maison des Cariatides relais Bernard-Loiseau Guide Michelin Bernard Loiseau gastronomie