Transarc credoz lons le saunier

Transarc Credoz quitte Lons-le-Saunier pour Dijon

Le transporteur Transac Credoz installé à Lons-le-Saunier depuis 1932 quitte son fief jurassien pour rejoindre la capitale régionale plus proche du centre de gravité de ses activités après la perte du marché du transport scolaire du département du Jura

Le 27 juin dernier, le Conseil départemental du Jura s’est prononcé sur la nouvelle répartition de la délégation de service public pour le transport scolaire pour la période 2016-2023. Une répartition qui avait quasi-exclu le transporteur Transac Credoz installé à Lons-le-Saunier depuis 1932, au profit de la filiale de la SNCF Keolis. Le PDG de l’entreprise estimait alors que Transarc n’assurerait plus que 8 % des transports scolaires et interurbains contre 20 % jusque là. Aussi, il avait alors annoncé dans les colonnes du Progrès une future délocalisation : « Depuis 2011, la société a doublé de volumes, nous avons sponsorisé des associations, fait du mécénat, nous versons chaque année 300 000 euros de taxes au Jura. Mais cela va s’arrêter. Nous allons conserver un dépôt ici, mais nous ne resterons pas dans le Jura. Nos services vont peu à peu déménager. Nous devons être au plus près de nos marchés. »

Transarc est partenaire de Flixbus et gère la liaison Paris ⇔ Dijon ⇔ Lons-le-Saunier ⇔ Genève. L’entreprise emploie 525 salariés et est présente dans 12 départements. Le transfert du siège de l’entreprise pour Dijon est effectif depuis cet automne. 14 salariés devraient quitter la préfecture du Jura pour celle de la région. Sur les 45 salariés employés début 2016 sur le site de Lons-le-Saunier, il ne devrait en rester qu’une vingtaine une fois à la fin du déménagement.

Plus d'infos

21000 Dijon 39100 Lons-le-Saunier Flixbus Transarc