La restauration collective pour booster l achat local

La restauration collective pour booster l’achat local

Le Conseil départemental de la Côte-d’Or organisait la semaine dernière un café-débat pour permettre aux exploitants agricoles d’écouler une partie de leur production dans la restauration collective.

Depuis quelques années, face aux différentes crises qui secouent régulièrement le milieu agricole, les circuits courts et la vente directe semblent être une solution notamment pour permettre aux producteurs de vendre sa production à un prix rémunérateur.

Quand on parle de vente directe et de circuits courts on pense aux particuliers, mais la restauration collective publique peut être un acheteur intéressant une fois que le producteur est en mesure de lever certains obstacles comme la gestion des différents morceaux d’une carcasse de bête, les volumes à fournir, la présentation des produits (légumes épluchés par exemple)...

Jeudi dernier, le Conseil départemental de la Côte-d’Or invitait au collège de Sombernon des agriculteurs à un café-débat intitulé : « La restauration collective, un nouveau débouché pour mes productions ». L’objectif de cette rencontre était de faire connaître le débouché de la restauration collective aux producteurs, expliquer les contraintes, le fonctionnement d'un restaurant collectif, leur donner des arguments pour mettre en valeur leurs produits auprès de ces clients, qui, contrairement à une idée largement répandue, sont de plus en plus sensibles à la qualité des produits.

Une quinzaine d’exploitants agricoles ont répondu à l’invitation du Conseil département et suivi ce café-débat animé par Luc DELAHAYE, formateur chez Restau’Co, le réseau des professionnels de la restauration collective en gestion directe, Mathilde SCHRYVE, conseillère diversification à la Chambre d'agriculture, Anne-Sophie CLERC et Marc FROT du Conseil Départemental.

Ils ont pu découvrir l’univers de la restauration collective (organisation, contraintes…), et comment approcher les responsables d’un restaurant collectif, les marchés publics...

Conseil départemental restauration collective circuits courts agriculture Marc FROT