Acodege

Prévention spécialisée : François Sauvadet en appelle à la responsabilité des communes

La prévention spécialisée constitue l’un des éléments du contrat de ville de l’agglomération dijonnaise à destination des zones urbaines les plus défavorisées. La prévention spécialisée contribue à prévenir les comportements à risque et les actes de délinquance, qui sont de la compétence des communes et de l’Etat, grâce à une bonne articulation avec les autres acteurs du champ social, parmi lesquels le Département. A ce titre, il s’agit d’une compétence partagée entre les quatre communes bénéficiaires de cette politique (Dijon, Quetigny, Longvic et Chenôve) et le Conseil départemental.

Suite à l'expression de leurs inquiétudes de la part de représentants de l’Acodege, François SAUVADET, député et président du Conseil départemental de la Côte-d'Or, appelle les communes concernées à prendre leur part de responsabilité dans le financement de la Prévention spécialisée :

" Je ne peux imaginer que les communes ne participent pas à ce financement, dès lors que le Grand Dijon, auxquelles elles appartiennent et qu’elles dirigent, vient de décider de la mise en place d’une mission de médiation à hauteur de 900 000 euros. Il devrait dès lors être possible de trouver les 450 000 euros que le Département leur demande de prendre en charge pour financer les missions de la prévention spécialisée, le Conseil Départemental s’engageant à contribuer à la même hauteur que les communes. Sur ce sujet essentiel pour notre vivre ensemble, la responsabilité s’impose ! "