Grève à DIVIA vendredi au lieu de samedi

Services de mobilité dans le Grand Dijon : la justice annule l’appel d’offre

Emmanuel BICHOT, Président du groupe Alliance et projets pour le Grand Dijon, annonce aujourd’hui sur sa page Facebook que le tribunal administratif de Dijon vient d’annuler la procédure de délégation de service publique du Grand Dijon.

Le Grand Dijon a lancé un appel d’offres pour exploiter les services de mobilité à compter du 1er janvier 2017. Cette délégation est d’une ampleur inédite : la mobilité proprement dite, avec le réseau Divia (bus et tramway) ainsi que les vélos, mais également le stationnement : parkings publics, stationnement payant dans la rue, fourrière. A la clef : un contrat de 6 ans et 400 millions d'euros.

Trois sociétés spécialisées dans le stationnement, Q-Park France, Indigo Infra, et S.A.G.S, ont engagé une action en justice contre cette procédure de délégation de service public. Selon elles, cette procédure, de par son ampleur, fausserait les règles de la concurrence, d’ailleurs, seule Kéolis, qui gère actuellement le réseau Divia, a déposé sa candidature.

Emmanuel BICHOT, Président du groupe Alliance et projets pour le Grand Dijon, annonce aujourd’hui sur sa page Facebook que le tribunal administratif de Dijon vient d’annuler la procédure de délégation de service publique du Grand Dijon tout en ajoutant : “le président du Grand Dijon ferait mieux de nous écouter au lieu de nous insulter”.

Le groupe Alliance et projets pour le Grand Dijon considère qu’il n’est pas souhaitable de négocier avec un seul interlocuteur en position de force pour dicter ses conditions. Le Grand Dijon ne peut s’installer dans une situation de dépendance à l’égard d’un seul prestataire omniprésent et tout puissant.

Emmanuel BICHOT Cyril GAUCHER Chantal OUTHIER président du groupe Alliance et projets pour le Grand Dijon