Loi travail el khomri rassemblement dijon le 24 03 2016

Loi travail : une manifestation « tendue »

Le projet de loi modifiant le droit du travail était présenté en Conseil des ministres ce jeudi matin. A Dijon, comme partout en France c'était une troisième journée de mobilisation réclamant le retrait du texte. Une manifestation qui a conduit à des heurts à deux reprises avec les forces de l'ordre qui ont été obligées d'employer leurs bombes de gaz lacrymogènes.

On nous avait alerté dès la fin de matinée : « certains veulent envoyer les jeunes au casse pipe ». Et dès notre arrivée place de la Libération, nous avons noté que la rue de la Liberté était bloquée par deux fourgons et que l'accès au Palais des Ducs fermé. Ce qui, à priori corroborait les dires de nos contacts.

Les manifestants avaient sans doute prévu d'emprunter la rue de la Liberté. N'ayant pas pu le faire à partir de la place de la Libération, ils ont essayé de le faire à leur arrivée place Darcy après être passés par la place du Théâtre, la rue de la Préfecture, place de la République, et rue Devosge. A cette occasion sont intervenus les premiers heurts.

Les manifestants ont oublié la rue de la Liberté pour se diriger vers la gare où ils voulaient sans doute bloquer les voies. L'accès du parvis étant bloqué, ils ont tenté de pénétrer par l'accès de la rue Mariotte où ils ont été accueillis par la police ferroviaire avec de nouveaux heurts à la clef.

Après un blocage du tram avenue Foch, les manifestants on rejoint la Fac en passant par les lycées Carnot, Simone Weill et Hippolyte Fontaine devant lesquels, à chaque reprise, ils appelaient les lycéens à rejoindre le mouvement.

Arrivés sur le campus, les manifestants ont envahis la Maison de l'Université où ils avaient décidé de faire leur AG. Gênés par l'alarme incendie, ils ont finalement rejoint l'amphi Mathiez siège de la lutte.

loi travail EL KHOMRI manifestation UNEF