Le chauffard présumé de Dijon peut-il être jugé ? Décision reportée...

La chambre d'instruction de la Cour d'appel de Dijon a retardé sa décision au 30 novembre prochain. Elle doit déterminer si le chauffard soupçonné d'avoir délibérément blessé onze personnes au volant de sa voiture en décembre 2014 est pénalement responsable.

Nous annoncions hier que la chambre d'instruction devait déterminer ce mercredi 19 octobre si Ben ABDELKADER NESSER-EDIN, l'homme soupçonné d’avoir délibérément foncé sur plusieurs groupes de piétons dans le centre-ville de Dijon en décembre 2014 pouvait être jugé par rapport à son état psychiatrique au moment des faits.

Compte tenu des très nombreuses demandes des parties civiles dans ce dossier, la chambre d'instruction de la Cour d'appel de Dijon a besoin de plus de temps et a donc retardé sa décision au 30 novembre prochain.

En attendant, l’auteur présumé reste détenu à Lyon. Si la cour le déclare irresponsable, l'homme sera placé directement en soins psychiatriques. Dans le cas contraire, le chauffard présumé devra répondre des faits devant la cour d’assises.

terrorisme Dijon sécurité Attentats 21000