Fontaine-d'Ouche : nouvelle agression d'un chauffeur de Bus

Dans la soirée du 15 juillet dernier, la vitre d'un bus Divia a été brisée. Le chauffeur touché au poignet a été insulté verbalement. Le syndicat CFDT réagit et indique la tenue d'un CHSCT extraordinaire se tiendra ce lundi 18 juillet. L’association Au Fil des Réseaux dénonce cette nouvelle agression, apporte son soutien aux personnels et réclame plus de présence humaine.

Le syndicat CFDT de Divia indique sur sa page Facebook qu'un chauffeur de Bus du réseau de transport urbain Divia a été agressé dans la soirée du 15 juillet dans le quartier de la Fontaine-d'Ouche à Dijon. Cette nouvelle agression intervient après une série d'autres incivilités (Jets de pierre, jets de pétards, incidents sur le mail de Chenôve,...). Eu égard à ces divers événements qui perturbent le bon fonctionnement du réseau et la sécurité des agents de conduite, la CFDT indique qu'un CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) extraordinaire se tiendra ce lundi 18 juillet.

Déjà en juin 2015, un chauffeur avait été agressé dans le quartier provoquant une suspension de la desserte.

Dans un communiqué adressé à la presse l'association Au Fil des Réseaux condamne cette nouvelle agression, apporte son soutien aux agents Divia concernés et réclame plus de présence sur le réseau.

Communiqué de presse de l'association Au Fil des Réseaux

AU FIL DES RÉSEAUX CONDAMNE LES AGRESSIONS ENVERS LE PERSONNEL DIVIA


L’association Au Fil des Réseaux a pris connaissance avec stupéfaction de l’agression d’un personnel du réseau DIvia, hier, vendredi 15 juillet, dans les quartiers de la Fontaine D’ouche.

Notre association condamne avec la plus grande fermeté cette agression, qui n’est pas la première. Nous réitérons notre plein et entier soutien aux agents Divia concernés.

Cette série d’agression et d’incivilités quotidiennes (caillassages, pétards dans les trams, agressions physiques et verbales du personnel Divia) nous interroge sur la sécurité du personnel roulant, et des équipes de contrôles.

Les caméras de vidéo-surveillance, déployées massivement dans la plupart des véhicules roulants, ainsi qu’aux arrêts de tramway, sont des outils primordiaux pour lutter à posteriori contre ces agressions ; toutefois, seule la présence humaine, la prévention, la médiation, et le travail coordonné des acteurs de la sécurité publique peut, à notre sens, vaincre ce genre de problèmes.

L’Association Au fil des Réseaux

fontaine d'Ouche divia au fil des réseaux Dijon CFDT Keolis 21000