Évacuation de l’uB : les étudiants encore pris en otages !

Afin de prévenir d'éventuels incidents à la fin de la manifestation contre la loi travail EL KHOMRY, la direction de l'université de Bourgogne a pris la décision d'évacuer le bâtiment Droit-Lettres. Une décision contestée par Geoffrey RICARD, responsable UNI de Bourgogne.

L’université de Bourgogne a été évacuée cet après-midi face à la menace de blocage par des manifestants.

Le bâtiment Droit-Lettres est actuellement fermé et pourtant l’amphi Mathiez est toujours accessible. L’administration préfère donc annuler des cours au profit de squatteurs.

C’est un aveu de faiblesse de la part du président face à une extrême minorité et des personnes qui sont extérieures à l’Université.

Ce sont encore les étudiants qui sont pris en otage alors que nous entrons dans la période des examens !

Nous souhaitons que chaque étudiant puisse étudier librement !

Nous demandons au président de l’Université de Bourgogne de prendre des mesures plus fermes contre ces agissements totalement illégaux.

 

Geoffrey RICARD Université de Bourgogne loi travail EL KHOMRI manifestation UNI