De la prison ferme prononcee suite aux incidents de ce jeudi

De la prison ferme prononcée suite aux incidents de ce jeudi

Après une nuit passée en garde à vue au commissariat de Dijon, trois jeunes âgés de 19 à 25 ans, comparaissaient cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Dijon qui a prononcé à leur encontre des peines de deux et trois mois de prison ferme.

Suite aux débordements qui ont entaché la manifestation de ce jeudi 31 mars demandant le retrait du projet de loi travail portée par la ministre du travail Myriam EL KHOMRI, une vingtaine de personnes ont été interpellées hier soir. Parmi celles-ci, trois jeunes majeurs (deux âgés de 19 ans et un de 25 ans) ont été jugés en procédure de comparution immédiate cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Dijon.

Avec des peines de deux et trois mois de prison, le tribunal a été plus indulgeant que le ministère publique qui avait requis des peines allant de trois à cinq mois de prison. En outre, le tribunal n'ayant pas délivré de mandat de dépôt, les trois condamnés ont donc pu quitter libre le tribunal. Ils seront convoqués en mai par le juge d'application des peines pour un éventuel aménagement des peines.

Répondant à l'appel des occupants de l'amphi Mathiez de la fac de lettres et droit, un groupe de jeunes se sont rassemblés dans le calme à partir de 14h devant la cité judiciaire en soutien avec les inculpés.

manifestation El KHOMRI