Collegiale de dole

Dole, une saison culturelle autour du patrimoine

Patrimoine bâti et patrimoine artistique seront mis en valeur durant cette saison culturelle avec une offre diverse et de qualité. La culture pour tous, par tous, partout est le leitmotiv de la politique culturelle de la ville présentée à la presse puis au public la semaine passée.

La saison 2016-2017 va être une année très importante autour du patrimoine, aussi bien le patrimoine bâti que le patrimoine artistique avec le cinquantième anniversaire du secteur sauvegardé et du lancement de la construction du quartier des Mesnils Pasteur ainsi que le quarantième anniversaire de la disparition de Jacques DUHAMEL à qui l’on doit la création du secteur sauvegardé et la ZUP des Mesnils Pasteur. Ce sera l’occasion de l’édition en juin prochain d’une bande dessinée dont la réalisation est confiée à Jean-Louis THOUARD autour de ces trois faits marquants.

Deux expositions seront menées : l’une en extérieur mettra en parallèle le secteur sauvegardé telle qu’il était en 1967 et tel qu’il est aujourd’hui grâce au fond photographique constitué de milliers de photographie qui avait servi à établir le dossier du secteur sauvegardé. L’autre, sera l’exposition temporaire de l’été 2017 à la chapelle des Carmélites et présentera les planches de la bande dessinée réalisée par Jean-Louis THOUARD.

Autre acteur central de cette saison : le musée des beaux-arts de Dole qui va accueillir une partie des collections de celui de Besançon actuellement en travaux ainsi qu’une exposition conjointe entre le FRAC de Bourgogne et celui de Franche-Comté.

En novembre, nouvelle édition du mois de la photographie avec la volontée affichée de mettre en avant un talent local émergent en voie de professionnalisation. L’exposition se fera dans l’espace public. En outre, les photographes amateurs pourront présenter leurs travaux dans les vitrines des commerces dolois.

Côté musique, la municipalité est en train de rédiger le projet d’établissement et artistique du conservatoire de Dole afin qu’il conserve son label de rayonnement départemental et les financements qui vont avec.

Également en perspective le renforcement du partenariat avec la saline d’Arc et Senan. Pour les pupitres en liberté la municipalité recherche un parrain ou une marraine prestigieux qui pourrait accompagner cet événement.

Jean Philippe LEFEVRE, maire adjoint en charge de la culture, aimerait bien accueillir à Dole l’orchestre Dijon-Bourgogne, mais ce n’est pour l’instant qu’un souhait : à suivre…

En 2017 ce sera la sixième édition du festival Cirque et Fanfares. Jean Philippe LEFEVRE, le projet participatif de la manifestation doit être revisité :

on ne lâche pas le morceau mais il doit être revisité.

L’adjoint à la culture souhaiterait également plus de fanfares ayant un jeu scénique, citant en exemple les fanfares hollandaises et portugaises de l’édition 2016.

Concernant le spectacle vivant, pour Jean Philippe LEFEVRE, l’idée c’est le foisonnement et la diversité en s’appuyant sur tous les opérateurs (la scène nationale, la ville, le moulin de brainans, Génériq avec les eurokéennes, ou bien encore des tourneurs privés.

Lors de la présentation de la saison à la presse, l’adjoint à la culture nous a confié ses « coups de coeur perso » :

Les ballets de Biarritz, le syndrome de l’écossais, et l’opéra de quat’ sous. Pour ce dernier spectacle il a invité la municipalité de Lahr à venir le voir à Dole.

Concernant l’éventuel futur multiplexe, Jean Philippe LEFEVRE nous a indiqué que son « job » est de sauvegarder l’offre cinématographique Art&Essai de la MJC, pour le reste le dossier est entre les mains du maire.

Dole Jean-Philippe LEFEVRE 39100