Le squat impasse de Reggio menacé d'expulsion

Squat impasse de Reggio : deux mois pour évacuer les lieux

Le squat impasse de Reggio menacé d'expulsionUne centaine de demandeurs d'asile, migrants de pays d'Afrique où leur vie est en danger ont été condamnés ce matin au tribunal de Dijon à quitter le squat de l'impasse de Reggio dans un délai de deux mois.

 

Voici le communiqué de presse des associations s'occupant de ces personnes :

Le tribunal de grande instance a rendu son jugement aujourd’hui concernant la demande d’expulsion de leur abri des demandeurs d’asile logés rue de Reggio. Il a maintenu la décision d’expulsion au motif que « la charge du droit au logement pèse sur l’Etat et non sur les propriétaires » et leur accorde, de fait, un délai de deux mois. Il est urgent donc que les pouvoirs publics prennent les dispositions nécessaires pour le respect du droit au logement. Il serait aberrant que, dans deux mois, au début de l’hiver, plus de cent personnes se retrouvent à la rue, quand on sait, de plus, que les dispositifs d’accueil d’urgence sont chaque hiver saturés.

Les associations du collectif droit d’asile-migrants

Collectif droit d'asile-migrants : ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière /  Afrane Bourgogne / Amnesty International / ATTAC 21 / ATMF Dijon/ CFDT 21/ CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD Terre Solidaire / CNT 21 / CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan /FCPE/ FSU 21/ La Vie Nouvelle / Ligue des Droits de l’Homme/MAN / MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SOS Refoulement / Sud Santé /UJFP/ Tends la Main / Urgence Solidaire

squat impasse de Reggio expulsion migrants réfugiés squat