Laboratoire CIGEO de l'ANDRA à Bure

Une poubelle nucléaire à une centaine de kilomètres de Dijon ?

Laboratoire CIGEO de l'ANDRA à BureUn amendement de dernière minute à la très controversée loi Macron entérine le projet d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure situé à 134 km de Dijon.

 

La loi Macron, qui comporte plus de 400 articles, contre une centaine à l’origine, contient de nombreuses dispositions diverses et variées dont un amendement de dernière minute entérinant un projet d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure dans le département de la Meuse à la frontière de la Haute-Marne et à 134 kilomètres à vol d’oiseau de Dijon. On doit cet amendement au sénateur mosellan Gérard Longuet (Les Républicains) et accepté par le gouvernement. Les députés écologistes ont dénoncé « un insupportable coup de force » concernant ce projet contesté, qui devra néanmoins faire l’objet d’une demande d’autorisation en 2017.

Le projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo), porté par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), vise à enfouir dans le sous-sol de la commune de Bure, à 500 mètres de profondeur, les 80 000 m3 de résidus à haute activité et à vie longue produits par le parc électronucléaire français. Depuis des années, antinucléaires et riverains sont mobilisés contre ce qu’ils qualifient de « poubelle nucléaire ».

La loi Macron ne pourra être promulguée qu’après son examen par le Conseil Constitutionnel saisi par les députés du parti des républicains.

déchets nucléaires nucléaire Bure ANDRA EELV environnement ecologie