Rassemblement en hommage à Ilan Halimi

10 ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, la tristesse, la colère et la révolte sont toujours intactes

10 ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, la terre de France est encore meurtrie , elle qui a recueilli ses dernières gouttes de sang ; le dernier souffle de vie.

10 ans après et toujours horrifiés par des monstres qui ont le pouvoir de torturer pendant 24 jours un homme et le tuer.

Cela fait 10 ans que notre concitoyen a été assassiné parce qu’il est juif. Le premier avant la triste série de la décennie où de Toulouse à Paris passant par Bruxelles , des personnes ont eu leur vies arrachées parce qu’elles étaient juives.

Toute forme de racisme est l’affaire de tous

L’antisémitisme , c’est l’affaire de tous. Elle est une insulte insupportable à notre pays.
Les républicains doivent réagir quand les antisémites agissent sans timidité. Ces derniers portent la fierté de leur haine. Portons la fierté d’une France unie amoureuse des libertés, d’égalité, de fraternité et de laïcité.
Mettons ensemble une réponse collective. Que notre détermination soit plus grande que celle des fachos.Soyons plus têtus que la bêtise du rejet de l’autre.

No Pasaran les racistes criminels. Que vive face à eux un peuple soudé leur chantant devant les sales figures lugubres criminelles » nous nous aimons , peu importe nos origines, nous sommes un, vous ne réussirez pas à nous séparer, dégagez, notre République est plus forte que vous »

Nous devons soutien à chacun d’entre nous victime de racisme.
Ils menacent et assassinent nos concitoyens à cause de leurs origines . Que nos chaînes humaines fassent tenir notre maison commune où chacune et chacun a sa place.

Pour que vive l’humanité tant haïe par ces assassins, rassemblons nous dans la fraternité.

Formons une chaîne humaine

Ilan Halimi appartient à notre mémoire commune , à notre histoire. Que la révolte qui nous anime devant sa mort irrigue nos mains pour qu’elles agissent pour dire non à l’antisémitisme, non au racisme ,que ces mains s’unissent pour toutes les victimes du racisme.

Par ailleurs, une lettre a été envoyée à François Rebsamen, Maire de Dijon, pour demander qu'on plante un arbre en hommage à Ilan Halimi , dont voici le texte :

Un arbre pour Ilan Halimi

Lettre au Maire de Dijon François Rebsamen

Monsieur le Maire

Notre concitoyen Ilan Halimi a été assassiné il y a dix ans après avoir été enlevé et torturé durant 24 jours. Notre pays a le devoir d’honorer sa mémoire. L’Histoire de notre pays a démontré que le racisme tue. Qu’il nous faut inlassablement résister aux mots de la haine. Qu’il nous faut toujours affirmer haut et fort les valeurs de la République. L’assassinat d’Ilan Halimi incombe à la société des devoirs. D’abord ne pas l’oublier et agir pour que le racisme ne tue plus, pour que la haine ne divise plus notre pays. Pour que chaque personne dans son pays puisse vivre en liberté et en sécurité sans être inquiété quelque soient ses origines.

Les assassins d’Ilan Halimi ont tué un homme. Ils veulent faire triompher la culture de la mort. Répondons en affirmant ensemble la culture de la vie, de la fraternité, de la liberté, de l’égalité, de la laïcité.

Je vous propose d’afficher le portrait d’Ilan Halimi à la mairie de Dijon le 13 février jour où Ilan Halimi a été retrouvé agonisant et est mort. Partout en France nous sommes tous concernés par ce crime, nous devons tous la solidarité à ses proches, et Dijon ville qui lutte contre les discriminations portera sa belle voix pour qu’aucun crime raciste ne reste dans le silence, pour que la voix de la République soit toujours la plus forte.

Ilan signifie arbre en hébreu. Pourquoi ne pas envisager de planter un arbre contre le racisme en mémoire d’Ilan Halimi , un acte symbolique qui sera une belle réponse de fraternité face à la barbarie. Après une année 2015 épouvantable, il nous faut nous serrer les coudes, nous retrouver pour garder nos liens forts pour un vivre ensemble réel et inébranlable. Celà fait longtemps que nous disons no pasaran aux fachos . Que notre détermination soit plus forte que la leur.

Celà peut se faire le 21 mars journée internationale contre le racisme et donner lieu à une manifestation d’unité républicaine avec les différentes associations dijonnaises qui luttent pour l’égalité, une occasion donnée au monde éducatif des écoles aux lycées de sensibiliser sur le racisme, que chaque enfant a le droit de vivre dans ce pays sans être inquiété par ses origines et que nous devons toujours affirmer notre solidarité à toutes les victimes du racisme. Le racisme mène aux meurtres racistes d’Ilan Halimi, de Malik Oussékine, des tueries de Toulouse de 2012, à l’attentat de l’hypercasher, à l’esclavage , aux génocides des arméniens à la Shoah

Le racisme c’est la mort de l’humanité.

Un arbre, c’est la force de  la vie, c’est le refus de transformer ce monde en cimetière, c’est fêter nos racines communes , c’est fêter l’amour entre les personnes car « sans avoir rien que la force d’aimer  Nous aurons dans nos mains ;Amis le monde entier » comme le chantait Jacques Brel. Pour que le temps du sang et de la haine ne revienne plus jamais à Gottingen ni ailleurs. Pour ne plus verser de larmes. Pour partager cet idéal du  bonheur pour tous comme l’écrivait Missak Manouchian avant d’être fusillé.

Comme le dit un proverbe mexicain: « Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines. »

Alors plantons des graines de la vie et c’est leur haine que nous irons enterrer.

Pour que le passage sur terre d’Ilan Halimi irrigue les racines d’un arbre, pour qu’on n’oublie jamais que le racisme tue, plantons un arbre contre le racisme en mémoire d’Ilan Halimi.

Face à leurs méprisantes têtes d’assassins, la beauté de la nature chantera sur les feuilles la célébration de l’âme d’Ilan Halimi et il restera vivant dans nos cœurs.

Ilan Halimi Liberté cultures Sara HORCHANI

Place de la République, 21000 Dijon