Gerard filoche

Conférence-débat avec Gérard FILOCHE

Rencontre publique animée par Gérard FILOCHE  le Mardi 20 septembre à 18h30 à la salle Schuman (rond-point de l'Europe) à TALANT, sur le thème : « On fait quoi en 2016 pour empêcher les impasses et ouvrir sur du nouveau en 2017 ».

Rencontre organisée par le collectif citoyen « En commun » / Dijon-Nord constitué de citoyens engagés dans des partis politiques (PS, PC), le syndicalisme, le milieu associatif ou tout simplement des citoyens qui ont au cœur des valeurs progressistes, humanistes et écologiques.
Géographiquement, ses membres sont issus du territoire de l’ancien canton de Fontaine-lès-Dijon mais le collectif est ouvert  et chacun peut y venir avec ses idées.

Les membres du collectif refusent cette idéologie néo-libérale dominante, néfaste pour la Planète et pour l’Homme, qui méprise la voix des peuples et que les institutions financières et technocratiques veulent imposer comme le seul modèle possible, servie depuis des décennies par les différents gouvernements français.

Leur ambition est donc d’agir avec ceux qui partagent ce constat avec comme objectif in fine de changer notre modèle de société.

Ils partagent l’espoir et la volonté, à travers notre engagement, de tout faire en 2016 pour empêcher les impasses, ouvrir sur une véritable alternative en 2017 et bâtir un projet commun destiné à être porté par une candidature unique et commune pour assurer la présence au 2 nd tour de la présidentielle du candidat choisi par les progressistes humanistes.

Pour les membres du collectif, les institutions de la 5ème république sont à bout de souffle et aujourd’hui les citoyens ont le sentiment d’être « menés par le bout du nez », ils aspirent à participer aux décisions.

Ils désirent donc, par conséquent en finir avec cette république, même si, comme cela a été rappelé, les changements importants au cours de l’histoire ont toujours pris des formes insurrectionnelles où ont été réalisés à l’occasion d’événements violents.

Autre chantier : Les nouveaux enjeux auxquels le monde du travail est confronté. Pour le collectif, il est incontestable que « la révolution numérique » et « l’ubérisation » de l’économie vont impacterfortement la notion de travail et le salariat en particulier en détruisant 50% des emplois dans les 20 ans à venir, emplois qui ne seront pas compensés par les emplois qualifiés créés.

Le modèle social hérité du Conseil National de la Résistance n’est pas actualisé pour accompagner cette mutation. Nous sommes bien à un moment historique de choix de société et il est donc vital d’adapter les règles qui régissent en particulier les rapports entre les employeurs et les employés.

L’enjeu de la révolution numérique est bien ou un chômage massif, surtout dans les emplois très qualifiés, le tertiaire, ou la possibilité d’une réduction importante du temps de travail etc... pour que cette révolution profite au plus grand nombre. Logique capitaliste ou logique humaniste ?

Le risque étant de tirer l'ensemble du monde du travail vers le bas : l’absence de protection des travailleurs par un Code du Travail, la disparition des corps intermédiaires et donc la remise en cause du pouvoir politique et de la démocratie...

Cependant cette nouvelle donne peut être l'occasion de dépasser le capitalisme à travers des modèles nouveaux comme les ateliers coopératifs, fablab ... pour autant que les citoyens s’approprient ces nouvelles technologies.

Cette situation ainsi décrite permet également d'évoquer la possibilité de mise en place d'un salaire de base universel (la garantie d’un revenu qui permette à chacun d’aller de l’emploi à la formation et inversement) comme une partie de la solution.

THEMES A VENIR

L’Europe et la place de la France
Finances et Fiscalité
Ecologie et développement durable
Medias et démocratie
Services Publics (transports)

  • en-commun21@gmail.com

Talant 21240

Salle Robert Schuman Rond-Point de l'Europe, 21240 TALANT